Le Canada de retour?

ÉDITORIAL / Après des années de régime sec sous le gouvernement conservateur de... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Après des années de régime sec sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper, les ONG attendent un réinvestissement majeur dans l'aide internationale de la part du gouvernement Trudeau.

Signe encourageant : la ministre du Développement international et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, a annoncé un virage en mai dernier, affirmant que les priorités économiques du Canada n'orienteraient plus les projets d'aide et que son mandat était le développement et le soutien aux pays les plus pauvres.

D'ailleurs, la ministre a profité de son passage en Afrique de l'Ouest pour annoncer en début de semaine une aide de 112,6 M$ sur cinq ans pour quatre initiatives de développement au Sénégal. Voilà un pas dans la bonne direction!

Il faut rappeler qu'en 2012, de nombreuses ONG canadiennes, dont le Carrefour de solidarité internationale (CSI) de Sherbrooke, avaient vu leur survie menacée à la suite de compressions budgétaires imposées par le gouvernement conservateur et du virage économique de l'ACDI (Agence canadienne de développement international).

Une nouvelle approche de l'ACDI instaurée en 2010, en vertu de laquelle les organismes d'aide internationale devaient répondre à des appels d'offres et à des programmes précis du gouvernement au lieu de soumettre leurs propres projets, avait plongé les ONG canadiennes dans la précarité.

Cette situation avait obligé plusieurs d'entre elles à abandonner des projets et à procéder à des mises à pied. Le CSI de Sherbrooke, dont le financement avait été coupé de moitié, avait connu trois années difficiles, mais était parvenu à tenir le coup grâce à une campagne de financement de 200 000 $ sur trois ans.

L'an dernier, l'organisme a obtenu un contrat de 3,9 M$ sur cinq ans du ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement du Canada pour la promotion de la santé maternelle et infantile au Mali et au Pérou, ce qui lui avait permis de stabiliser son équipe.

Il est normal qu'Ottawa veuille s'assurer que l'aide internationale est efficace et donne les résultats escomptés. Évidemment, cette aide n'est pas désintéressée.

Mais on ne doit pas la subordonner aux seuls intérêts économiques des entreprises canadiennes à l'étranger ou à l'idéologie du gouvernement, comme l'avaient fait par exemple les conservateurs en refusant de soutenir les services d'avortement dans les pays en développement.

Le CSI de Sherbrooke a développé depuis près de 40 ans une expertise et des partenariats dans plusieurs pays en santé, malnutrition, agriculture et reboisement.

Dans un mémoire présenté lors des consultations sur l'aide internationale du Canada, l'organisme a demandé un financement récurrent et prévisible pour les petites ONG plutôt qu'une approche par projet afin de conserver les acquis sur le terrain et de poursuivre la lutte contre les causes de la pauvreté.

Le Canada, comme de nombreux autres pays, a diminué au cours des dernières années son soutien au développement et ce sont naturellement les pays les plus pauvres qui ont écopé. Alors que les Nations unies demandent que les pays riches consacrent 0,7 % de leur Revenu national brut (RNB) à l'aide au développement, cet objectif est loin d'être atteint. Sous les conservateurs, les sommes consacrées par le Canada à cette fin ont diminué, passant de 0,34 % du RNB en 2010 à 0,24 % en 2014.

L'enveloppe a été portée à 0,28 % en 2015, mais la ministre Bibeau estime que l'objectif de 0,7 % est trop ambitieux pour le moment.

Mais si le Canada est « de retour », comme le clame le premier ministre Justin Trudeau et qui vient de donner son soutien au Sénégal, il devra faire davantage pour aider les pays pauvres et ne pas attendre des années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer