Un festival rafraîchissant qui fait du bien

Ce si beau Festival des traditions du monde qui nous revient chaque année, avec... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce si beau Festival des traditions du monde qui nous revient chaque année, avec ces diverses communautés culturelles rassemblées pour s'amuser, échanger et danser au son de ces superbes spectacles, nous a encore fait vivre d'extraordinaires moments et plus particulièrement cette année!

(...). Il fait bon et il est si rafraîchissant de voir tous ces gens, provenant de divers horizons, rassemblés dans l'harmonie et l'acceptation de l'autre (...). Ce festival fait la démonstration de la bonté de l'humain au-delà de la violence, de tous ces tristes événements de la dernière année et de cette xénophobie qui fait trop souvent craindre l'autre.

Merci à cette organisation hors pair et à tous ces bénévoles impliqués qui nous font le beau cadeau (pour un petit 5 $) de cette fête unique « ouverte sur le monde »! Bravo, bravo, bravo.

Luc Marquis, Sherbrooke

Ai-je bien compris ?

Ai-je bien compris que ma ville pourrait se doter d'un tribunal afin de juger si des chiens peuvent être dangereux et devraient de ce fait être euthanasiés? (...).

(...). Les chiens qui peuvent charcuter et même tuer des personnes et défigurer des enfants ne devraient pas avoir droit de cité au Québec. Pourtant, ici à Sherbrooke, la cinquième ville en importance de la province, une pétition de 600 noms a été déposée pour demander la création d'un tribunal où chaque chien pourra voir ses droits protégés.

Ne trouvez pas que l'on exagère un peu messieurs-dames? Voici donc une proposition d'un simple citoyen qui trouve tout à fait ridicule la création d'un tribunal pour chiens.

D'abord tout chien d'une race reconnue comme pouvant être agressive devrait (...) en tout temps être tenu en laisse. À défaut, je propose que tout propriétaire de chien de type pitbull ou autre chien dangereux soit condamné à une amende de 500 $ à la première infraction et de 1000 $ à la deuxième. Et, pour cela, nul besoin d'un tribunal pour toutous délinquants !

Un simple vote au conseil municipal suffirait à calmer les propriétaires de ces molosses. C'est votre responsabilité à vous élus (...) d'agir en fonction du bien et de la sécurité de vos concitoyens. (...).

Jean Chenay, Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer