L'économie à tout prix

Quel est le véritable enjeu du financement au transport adapté? Équilibrer les... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quel est le véritable enjeu du financement au transport adapté? Équilibrer les finances de l'État? Changer les règles du service pour encore réduire davantage les budgets annuels? Et l'intégration à poursuivre des personnes handicapées? Est-ce vraiment pris en compte dans les discussions en cours concernant l'avenir du financement du transport pour les personnes handicapées pour 2017?

Avec les surplus de 2015-2016 que le gouvernement a annoncé en juillet 2016, il se trouve encore des fonctionnaires, trop nombreux, pour tenir le discours qu'il faut « optimiser la gestion des services de transport adapté avant de demander un rehaussement du financement gouvernemental ». (...). Comme si depuis 30 ans tous les transporteurs de transport adapté géraient mal leur service! On leur demande de revoir leurs règles d'utilisation, leurs véhicules transportant leur clientèle handicapée, leurs ententes avec les groupes demandant beaucoup de service pour leurs activités. (...). Et les personnes handicapées dans tout ce débat? Est-ce que ce ne sont pas elles qui ont « les premières » criées au loup lorsque des coupures sont intervenues pour « rationaliser » les services de transport adapté? (...).

Qu'est devenue la considération des commentaires des usagers et de leurs organismes porte-parole? De plus en plus, une mentalité « d'experts » en réorganisation, en restructuration, en optimisation, est ce qui prédomine. On engage ou consulte des firmes, des ingénieurs, des diplômés en réingénierie, et ceux qui n'ont pas cette formation leur confient de plus en plus la gestion des services en transport adapté. Et les personnes handicapées, leurs expertises, leurs connaissances sont mises de côté. (...).

D'où l'importance de préciser les enjeux actuellement dans le financement du transport adapté. Les économies à faire ou une desserte qui répond le mieux possible aux besoins des personnes handicapées? Si les exemples venant des structures d'en haut sont des enjeux d'ordre uniquement économique, il appartiendra aux handicapés de reprendre le chemin de la mobilisation pour se faire entendre. Certaines se servent du juridique, c'est plus long, et le gouvernement semble parfois ne pas tenir compte des lois déjà reconnues. (...).

Louise Arbour interviewée dernièrement disait avoir toujours travaillé à la gestion des activités humaines par la « règle de droit » et être contre tout abus de pouvoir.

Or, y a-t-il actuellement abus de pouvoir par les nombreux bonzes de l'économie et leurs argumentations dogmatiques? (...).

Raymond Duquette, président

France Croteau, coordonnatrice

Regroupement des usagers du transport adapté de Sherbrooke métropolitain

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer