La relance du magnésium?

Éditorial / La possibilité qu'un deuxième projet dans le domaine du magnésium... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

Éditorial / La possibilité qu'un deuxième projet dans le domaine du magnésium voie le jour à Asbestos témoigne sans doute d'un regain d'intérêt au Québec pour ce métal léger, résistant et polyvalent, et constitue également une bonne nouvelle pour cette communauté, pourvu que le promoteur, Mag One Products, soit sérieux.

Selon les informations obtenues lundi par La Tribune, Nelson Skalbania, président de cette entreprise basée à Montréal et à Vancouver, projette de construire, dans une première phase, une usine de production et d'assemblage de panneaux de magnésium sur le site de Mine Jeffrey, où on retrouve des dizaines de millions de tonnes de résidus de serpentine.

Ces résidus, résultat de décennies d'exploitation de l'amiante chrysotile, contiennent près de 25 pour cent de magnésium métallique.

Le projet semble toutefois à une étape préliminaire puisque peu d'intervenants veulent en parler, y compris le maire d'Asbestos, Hugues Grimard, qui estime « qu'on est loin de la coupe aux lèvres ».

Il n'empêche que Mag One Products soutient avoir fait des essais concluants et prévoit l'entrée en production de sa première usine aussi tôt qu'en décembre prochain.

Cela dit, un autre joueur, Alliance Magnésium, est implanté depuis trois ans sur les terrains de l'ancienne Métallurgie Magnola et est à compléter le montage financier pour une usine-pilote.

Il s'agit d'un projet de 10 millions $, dont 5 millions $ en investissements privés, 3 millions $ provenant du gouvernement fédéral et 2,25 millions $ versés par le fonds de diversification économique de la MRC des Sources.

L'entreprise de Brossard prévoit produire ses premiers lingots en 2017 puis amorcer une production commerciale dans les années subséquentes pouvant atteindre 50 000 tonnes par année et créer jusqu'à 350 emplois afin d'approvisionner les constructeurs automobiles américains et européens.

Sur son site, Alliance Magnésium souligne que ceux-ci doivent continuer de réduire la consommation de leurs véhicules, donc diminuer leur poids, grâce à l'utilisation du magnésium pour remplacer le fer et, dans une moindre mesure, l'aluminium.

L'entreprise prévoit un taux de croissance annuel d'au moins cinq pour cent pour la demande en magnésium au cours des cinq prochaines années.

Selon la firme d'analystes financiers Fundamental Research Corp., Alliance Magnésium peut notamment miser sur la faiblesse du dollar canadien et sur le fait que le prix du magnésium est en dollars américains.

Bien que la demande mondiale pour le magnésium ait augmenté depuis une quinzaine d'années dans le monde, la production s'est déplacée vers des pays où les coûts de fabrication et de main-d'oeuvre sont moindres, notamment la Chine qui est le plus grand producteur mondial.

Cela a entraîné des fermetures d'usines, notamment en France, aux États-Unis et au Québec (Norsk Hydro à Bécancour en 2007 et Métallurgie Magnola à Asbestos en 2003).

Aujourd'hui, la seule usine de magnésium en Amérique du Nord se trouve en Utah.

Le projet d'Alliance Magnésium semble bien en selle et permet d'espérer la création de 350 emplois au cours des prochaines années dans une région qui multiplie les initiatives pour redéployer son économie.

La concrétisation éventuelle du projet de Mag One Products devrait permettre d'en créer d'autres et, qui sait? de contribuer à faire d'Asbestos la capitale du magnésium au Québec

Autre aspect : au plan environnemental, il est illogique que les grands utilisateurs de magnésium comme les États-Unis importent de la Chine, compte tenu du mauvais bilan environnemental de ce pays et du fait que l'électricité provient de centrales au charbon, grandes génératrices de gaz à effet de serre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer