Lac-Mégantic : un dossier de premier ministre

Il faut louer les efforts du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, et... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faut louer les efforts du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, et ceux des membres du Comité permanent des transports du Canada qui sont venus récemment à Lac-Mégantic pour constater la situation et souligner qu'ils feraient tous les efforts possibles pour aider cette population sérieusement affectée depuis la tragédie ferroviaire du 6 juillet 2013. (...).

Mais combien de temps cela prendra-t-il?

Les Méganticois réclament depuis près de trois ans une voie de contournement (...) pour leur sécurité et leur quiétude à long terme.

Je ne crois pas que cet important dossier devrait cheminer de manière traditionnelle. (...).

Il est donc impératif que le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, prenne entièrement ce dossier en main et se rende bientôt à Lac-Mégantic pour rencontrer les citoyens et leur annoncer la réalisation dans les plus brefs délais de cette voie de contournement. (...).

J'ai pleinement confiance en la compréhension de M. Trudeau pour que les Méganticois obtiennent cette voie de contournement.

Réjean Beaudoin, Sherbrooke

Avons-nous baissé la garde?

Dimanche dernier, un geste haineux a été commis contre la communauté musulmane d'une mosquée de Québec en pleine période du ramadan.

Selon le président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Yangui, il se produit de temps à autre des gestes de vandalisme contre les mosquées de sa région. Il a une réaction pacifique, expliquant que sa communauté aime et respecte tout le monde. Il souhaite que cela soit mutuel.

Quand quelqu'un qu'on ne connaît pas fait l'objet d'actes répréhensibles, on se bute à l'indifférence. Pourtant, si ces gestes haineux affectent un proche, on devient beaucoup plus concerné.

J'ai grandi dans un pays où les différences étaient non seulement respectées, mais appréciées. Elles font notre richesse. Nous avons tenu pour acquis que notre pays en était un qui valorisait l'inclusion, le respect et le multiculturalisme. Nous avons baissé la garde.

L'indifférence et le silence nous rendent complices.

Nous avons tous la responsabilité de dénoncer les actes de haine et de discrimination comme celui qui s'est produit à Québec. (...).

Marie-Claude Landry, présidente de la Commission canadienne des droits de la personne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer