Des choix difficiles

ÉDITORIAL / S'il faut saluer les efforts du CIUSSS de l'Estrie-CHUS pour... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / S'il faut saluer les efforts du CIUSSS de l'Estrie-CHUS pour atteindre l'équilibre budgétaire tout en voulant protéger les soins et les services aux usagers, la population ne voit guère d'amélioration concrète sur le terrain, qu'il s'agisse du temps d'attente aux urgences et pour les chirurgies ou encore des débordements en pédopsychiatrie.

Mercredi, les administrateurs ont adopté un budget équilibré pour l'exercice financier 2015-2016 grâce entre autres à une réduction des coûts d'administration, à l'abolition de 102 postes d'employés-cadres et en diminuant le temps supplémentaire du personnel infirmier, pour des compressions totales de 42 millions $.

Malheureusement, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS n'est pas au bout de ses peines puisqu'il devra retrancher un autre 25 millions $ de son budget cette année.

Pour y arriver, l'organisme entend réduire ses dépenses administratives de 9 millions $, avec l'abolition de 150 nouveaux postes d'employés-cadres, de 8 millions $ en santé physique, de 5 millions $ en services sociaux et de réadaptation et de 3 millions en services techniques.

Il reste à voir comment l'organisation parviendra à atténuer l'impact de ces compressions sur la population, mais il est difficile d'imaginer, par exemple, qu'une coupe de 5 millions $ en services sociaux et de réadaptation se fera sans sacrifices.

La directrice générale du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Patricia Gauthier, a lancé mercredi soir un appel à la population en vue d'atténuer les impacts de ces compressions en invitant les usagers désireux d'être opérés plus rapidement à se rendre dans des points de services moins achalandés, par exemple à Magog ou Lac-Mégantic, dans le but d'optimiser les « plateaux techniques ».

S'il s'agit là d'une solution ou d'une partie de la solution pour réduire le temps d'attente pour une chirurgie, pourquoi ne pas l'avoir proposée avant?

D'autre part, depuis 10 ans au Québec, la durée moyenne de séjour dans les urgences fait pratiquement du sur-place, bien qu'une légère amélioration ait été notée pour 2015-2016 avec une durée de séjour moyen de 15,7 heures contre 16 h 42 en 2014-2015.

Ainsi, au CHUS, la durée moyenne de séjour était de 11,8 h en 2005 pour passer à 11 h 24 en 2015-2016, tandis qu'à l'Hôtel-Dieu, elle était de 12 h en 2005 et est de 12 h 54 en 2015-2016, selon le palmarès du quotidien La Presse.

Le Commissaire à la santé, Robert Salois, rapportait la semaine dernière que la performance des urgences au Québec est parmi les pires en Occident et est devenu un problème « socialement inacceptable » qui dure depuis trop longtemps.

Il s'agissait du dernier rapport de M. Salois puisque son poste a été aboli par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

Bien que cette question ne relève évidemment pas directement du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, comment avoir une évaluation indépendante de la performance du réseau estrien (et québécois) et une véritable reddition de compte sans un observateur neutre comme le Commissaire à la santé?

Le projet de loi 10 sur la réorganisation des soins de santé et des services sociaux, qui prévoit des économies annuelles de 220 millions $ et l'élimination de 1300 postes-cadres, pendant que Québec a accordé d'importantes hausses de rémunération aux médecins, a obligé les directions d'établissements québécois à effectuer des choix difficiles.

De même, le budget 2016-2017 du ministre des Finances, Carlos Leitao, a accordé un financement supplémentaire de 2,4 pour cent au réseau de la santé, à peine de quoi couvrir la progression des coûts de système.

Alors, nonobstant les efforts et la bonne volonté des dirigeants des établissements de santé, peut-on vraiment parler de maintien du niveau de services et de soins pour la population?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer