Nouvel espoir pour le 2 Wellington Nord?

ÉDITORIAL / Le « nouveau » projet de boulangerie de l'homme d'affaires Sotirios... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Le « nouveau » projet de boulangerie de l'homme d'affaires Sotirios Papadimitriou pour le 2 Wellington Nord, inoccupé depuis 10 ans, constitue une excellente nouvelle pour le centre-ville de Sherbrooke.

Mais cela doit malheureusement être accueilli avec une certaine réserve, pour ne pas dire avec un certain scepticisme, compte tenu de l'expérience très décevante des dernières années.

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne?

Selon les informations obtenues par notre collègue Jonathan Custeau, la boulangerie que souhaite aménager l'homme d'affaires dans cette ancienne banque pourrait ouvrir ses portes dès le mois d'août prochain, après deux tentatives infructueuses en 2014 et en 2015.

En 2013, M. Papadimitriou avait dit être en pourparlers avec deux locataires potentiels, dont Café Starbucks. Sans résultat.

Selon le propriétaire des lieux, le projet en serait à l'étape finale et il ne resterait plus que l'installation des équipements et de l'affichage extérieur. On ne demande qu'à le croire.

Si tout va comme prévu, les Sherbrookois verront donc enfin l'un des plus beaux immeubles du centre-ville reprendre vie après avoir été pratiquement laissé à l'abandon pendant 10 ans.

En plus de représenter un bijou au sens patrimonial, l'imposant édifice construit en 1920 pour abriter une succursale de la Banque canadienne de commerce est situé à un endroit stratégique, à la porte du vieux centre-ville de Sherbrooke.

Au cours des dernières années, la patience de la Ville de Sherbrooke et des commerçants du centre-ville a été mise à rude épreuve par l'inaction de M. Papadimitriou et la dégradation de l'immeuble.

L'entrée a longtemps été envahie par les pigeons qui y laissaient leurs fientes, des graffitis ont épisodiquement fait leur apparition sur les murs extérieurs, les fenêtres étaient en mauvais état, tout comme la maçonnerie.

En 2012, la Ville de Sherbrooke avait même dû intenter des recours judiciaires pour obliger le propriétaire récalcitrant à réparer des fenêtres et remplacer la porte principale en raison de délais pour la réalisation de travaux effectués précédemment et de leur mauvaise qualité.

À l'époque, le conseiller du centre-ville, Serge Paquin, avait réclamé que l'édifice soit mis en vente pour être remis en valeur. Mais sans suite.

Dans de tels cas de négligence et de nonchalance, il est vrai que la Ville de Sherbrooke a peu de pouvoirs et ne peut intervenir que lorsqu'un immeuble constitue une nuisance visuelle ou un danger pour la sécurité.

Mais on peut dire qu'elle a été très compréhensive et très patiente jusqu'ici.

Il faut évidemment souhaiter que cette fois-ci soit la bonne. D'ailleurs, M. Papadimitriou peut compter au besoin sur l'Association des gens d'affaires du centre-ville.

« On veut bien le croire, mais est-ce que ça se réalisera cette fois-ci? On parle du mois d'août, c'est un peu court, car il semble y avoir beaucoup de travaux à faire, mais s'il va de l'avant on est 100 pour cent avec lui! » dit sa vice-présidente, Danièle Lalonde.

Gilles Marcoux, directeur général de Commerce Sherbrooke, souhaite lui aussi que « ça se concrétise », soulignant qu'un tel immeuble ne peut être laissé ainsi à l'abandon pendant tant d'années.

« S'il a besoin de nous, on est là! » affirme-t-il.

Chose certaine, après 10 ans de laisser-aller et de projets mort-nés, il est plus que temps qu'il se passe quelque chose au 2 Wellington Nord.

Et si le « nouveau » projet de l'homme d'affaires ne se concrétise pas, la Ville de Sherbrooke devra agir de façon plus décisive, quitte à se donner un droit d'expropriation par son règlement d'urbanisme, bien qu'un tel processus soit long et coûteux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer