Fausse route

ÉDITORIAL / L'approche punitive du ministre de l'Emploi et de la Solidarité... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / L'approche punitive du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, pour obliger les nouveaux demandeurs d'aide sociale à se trouver un emploi risque de pénaliser sans distinction les personnes qui vivent des difficultés personnelles, de scolarité déficiente ou de discrimination à l'embauche.

La sortie, lundi, de plus de 250 universitaires qui dénoncent le projet de loi 70, actuellement à l'étape de l'étude détaillée, en raison notamment des pénalités prévues pour ceux et celles qui refuseront de participer au programme d'insertion à l'emploi, devrait inciter M. Blais à mesurer les impacts de cette réforme sur les plus démunis et à refaire ses devoirs.

À première vue, ce projet de loi comporte un objectif louable : inciter les jeunes à se détourner de l'aide sociale en leur offrant un programme pour la recherche d'un emploi, une formation ou l'acquisition de compétences.

L'idée apparaît même excellente lorsque l'on sait que chaque année près de 17 000 jeunes demandent de l'aide sociale pour la première fois.

En revanche, ceux et celles qui refuseraient de participer au programme pourraient se faire enlever jusqu'à la moitié de leur chèque mensuel de 623 $, montant auquel il faut toutefois ajouter le crédit d'impôt à la solidarité de 103 $.

Cette approche punitive risque de porter préjudice à des personnes inaptes à travailler ou qui traversent une période difficile de leur vie.

Comment le fait d'appauvrir les gens peut-il les aider et leur donner le sentiment qu'ils peuvent s'en sortir?

L'aide sociale, après tout, n'est pas un choix pour l'immense majorité des prestataires.

Paul-André Lapointe, professeur titulaire au Département des relations industrielles de l'Université Laval, rappelle que de 40 à 45 pour cent des nouveaux demandeurs d'aide sociale sont des personnes qui ont perdu leur emploi.

Au quotidien Le Soleil, M. Lapointe a dit craindre qu'« en obligeant sous contrainte de pénalités des personnes sans emploi à accepter n'importe quel emploi, le projet de loi 70 contribue à maintenir et à accroître les emplois de mauvaise qualité (...) ».

Tout cela devrait faire réfléchir le ministre Blais, qui a une formation en service social.

En outre, des questions se posent, notamment sur les emplois qui seront jugés convenables, sur les ressources pour aider les personnes à trouver un emploi et sur l'adéquation entre la formation qu'elles recevront et les besoins du marché du travail.

Est-ce le rôle de l'aide sociale, qui est quand même une solution de dernier recours, de servir d'outil de réinsertion à l'emploi?

Devoir de transparence

Il est normal et sain en démocratie que des élus s'interrogent et expriment leur désaccord dans certains dossiers.

Et le projet de piste permanente de descente extrême au mont Bellevue, mis l'avant par Destination Sherbrooke, ne doit pas faire exception.

À cet égard, le conseiller de l'arrondissement, Jean-François Rouleau, a raison de demander davantage de transparence de la part de cet organisme au sujet de cet investissement de 200 000 $ et de vouloir que les élus aient leur mot à dire.

Toutefois, Destination Sherbrooke a le mandat d'identifier des projets touristiques pour Sherbrooke et il est prématuré d'affirmer que « tout est attaché » sans consultation des citoyens, comme le fait M. Rouleau.

Destination Sherbrooke devra tenir compte en temps et lieu de l'opinion des citoyens, des conseillers de l'arrondissement et du Regroupement du parc du Mont-Bellevue et les élus sont là pour le lui rappeler.

Car au-delà de l'aspect budgétaire, l'acceptabilité sociale est nécessaire dans ce genre de projet, comme on l'a vu avec le parcours très contesté de « disc-golf » au parc Victoria.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer