Du personnel pour Sophie Grégoire Trudeau

Je n'en croyais pas mes yeux lorsque j'ai lu que des éléments du Parti... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Je n'en croyais pas mes yeux lorsque j'ai lu que des éléments du Parti conservateur du Canada sont contre le fait que madame Sophie Grégoire Trudeau puisse avoir accès à un personnel de soutien à titre de première Dame du Canada.

Ainsi ce Parti, qui a fait reculer notre pays sur la scène mondiale pendant une décennie, n'a pas encore eu sa leçon.

Nous sommes en 2016 et non en 1910 ! Et il est tout à fait normal que l'épouse de notre premier ministre ait de l'aide pour remplir ses fonctions auprès des Canadiennes et des Canadiens, notamment pour répondre aux nombreuses demandes qu'elle reçoit pour différentes causes.

(...).

Le Parti conservateur du Canada aurait bien d'autres dossiers à s'occuper, dont celui de l'octroi d'un étrange montant de 40 millions de dollars au chantier maritime « Seaspan » de Vancouver, le jour même de l'élection du 19 octobre 2015 (...).

Renelle Bilodeau,

Réjean Beaudoin

Sherbrooke

Bonne réflexion M. Fortin

Le député de Sherbrooke, Luc Fortin, a quitté ses fonctions de ministre pour cause de maladie (NDLR: Il reprend graduellement celles de député). Je lui souhaite de se rétablir et je me permets également de souhaiter qu'il en profite pour réfléchir à son avenir politique.

M. Fortin est au moins le troisième ministre du gouvernement Couillard à quitter momentanément ses fonctions en raison de problème de santé. Est-ce un hasard? Sans doute pas. Quand être ministre des Affaires municipales signifie couper les transferts aux villes, qu'être ministre de la Condition féminine signifie nuire à la cause féministe et qu'être ministre de la Protection et de la Promotion de la langue française signifie en faire le moins possible pour le français, ça peut être dur pour la santé.

Avoir été le député d'un comté où l'université est le plus gros employeur, donc d'un comté qui est durement touché par les coupures dans les services publics dont l'éducation, et avoir appuyé l'austérité malgré cela, ça peut aussi être dur pour la santé.

Dans ce contexte, je souhaite que M. Fortin profite de son repos pour se remettre en question et nous revenir transformé en député qui fait passer son comté avant son parti.

N'étant pas de la région, il l'ignore peut-être, mais il existe chez-nous une tradition de députés libéraux qui, de Robert Benoit à Pierre Paradis, ont parfois pris leurs distances avec leur parti. Si M. Fortin pouvait s'inscrire dans cette tradition à son retour ce serait bon pour sa santé... et celle de Sherbrooke.

Julien Richard, Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer