Trouver l'équilibre

ÉDITORIAL / Le mandat du maire Bernard Sévigny à la présidence de l'Union des... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) ÉDITORIAL / Le mandat du maire Bernard Sévigny à la présidence de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) commence sur une note tumultueuse alors que les syndicats et les élus sont à couteaux tirés au sujet de la révision du mode de négociation des conditions de travail des employés municipaux.

Et il ne faut visiblement pas compter sur le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, pour clarifier la position du gouvernement au sujet de la principale promesse du pacte fiscal présenté aux villes en septembre dernier, qui visait à leur accorder le pouvoir de décréter les conditions de travail de leurs employés en cas d'impasse dans les négociations.

Mardi, le directeur du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Marc Ranger, soutenait dur comme fer que M. Coiteux avait assuré le syndicat qu'il n'accorderait pas ce droit aux municipalités et qu'il explorait d'autres avenues.

Or, M. Coiteux répète que le gouvernement va « pleinement respecter » l'engagement dans le pacte fiscal et a réitéré sa volonté de rééquilibrer le rapport de force entre les municipalités et les syndicats dans leurs négociations. Sans plus.

Comprenne qui pourra!

Dans son discours d'hier matin au congrès de l'UMQ, Bernard Sévigny a réaffirmé que les municipalités ont besoin d'un meilleur rapport de force avec les syndicats si elles veulent limiter les augmentations de taxes.

Il a également soutenu que les trois quarts des Québécois sont d'accord avec cette demande et que 4 contribuables sur 5 refuseraient une hausse de taxes pour acheter la paix avec les syndicats.

Selon le quotidien La Presse, toutefois, le gouvernement Couillard envisagerait plutôt de proposer un arbitrage, suivi d'un processus de conciliation dont le résultat serait transmis au ministère des Affaires municipales ou à un juge. Une avenue que rejette également le SCFP.

Puisque la rémunération globale des employés municipaux peut représenter jusqu'à 50 pour cent du budget des villes, il est clair que celles-ci doivent obtenir davantage de marge de manoeuvre.

Mais dans le climat de tension actuel avec les syndicats, le gouvernement Couillard a la responsabilité de calmer le jeu et de fixer rapidement les balises.

Il faut aussi rappeler que le droit de négociation est fondamental en démocratie et que le fait pour une municipalité de décréter des conditions de travail, faute de succès dans ses négociations, serait certainement contesté devant les tribunaux.

Autonomie

Il est grand temps que l'État québécois accorde davantage d'autonomie aux villes et leur donne un statut de gouvernement de proximité, elles qui ont de plus en plus de responsabilités, qu'il s'agisse de financer le transport en commun, de logement social, d'aide aux aînés ou de développement économique.

Mais à quand de nouvelles sources de revenus?

D'autre part, mercredi, Québec a présenté un plan de 32 mesures pour donner suite au Rapport Perrault, qui propose un allégement dans la reddition de compte.

Le gouvernement porte notamment de 25 000 $ à 100 000 $ le seuil pour l'octroi de contrats de gré à gré (sans appels d'offres) et réduira le nombre de rapports que les municipalités doivent présenter chaque année au gouvernement, notamment sur les coûts de gestion, ce qui monopolise trop de ressources selon les maires.

Le fait d'accorder plus d'autonomie implique toutefois davantage d'imputabilité et de transparence des élus et Québec devra y voir.

Car les histoires d'horreur sur la corruption, la collusion et les gonflements de prix pour les contrats municipaux, révélées par la Commission Charbonneau, ont laissé de très mauvais souvenirs aux contribuables, qui ne reverront probablement jamais la couleur de leur argent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer