Trop beau

PDG de la Caisse, Michael Sabia croit avec... (Archives, La Presse)

Agrandir

PDG de la Caisse, Michael Sabia croit avec raison que le projet de train léger sur rails pourrait être une « puissante locomotive économique » pour Montréal et le Québec.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Pierre-Yvon Bégin</p>
Pierre-Yvon Bégin

Collaborateur aux pages Opinions de La Tribune.

La Tribune

Dans quatre ans, Montréal et sa banlieue pourraient profiter d'un train électrique. Le système léger sur rails (SLR) procurera un service de transport en commun efficace au plus important bassin de population du Québec. Plusieurs comparent déjà son impact à celui du métro dans les années 1960 et de la baie James la décennie suivante. Le projet de 5,5 milliards de dollars devrait replacer Montréal au rang des grandes capitales du monde moderne. Les superlatifs manquent pour décrire l'accueil réservé par les milieux économique et politique. Il était temps, pouvons-nous résumer.

Quand la Caisse de dépôt et placement du Québec a reçu le mandat de concevoir un SLR pour le futur pont Champlain, il n'était alors pas question d'un projet de cette ampleur. L'institution a fait preuve d'une formidable audace en osant sortir du cadre proposé. Elle embrasse l'ensemble du portrait du transport en commun dans la métropole. Elle vient de proposer une solution brillante à l'éternel engorgement de la circulation autour des ponts. Montréal est une île et l'entretien de ses ponts apparaît encore comme un cauchemar permanent.  

Le projet étonne surtout en raison de son court délai de réalisation. C'est quasiment trop beau pour être vrai. La Caisse prévoit la mise en service des premières rames en 2020 et l'achèvement du réseau l'année suivante. Considérant les tergiversations qui entourent habituellement la réalisation de projets publics au Québec, c'est bien peu. Dépêchons-nous de signer le contrat!

PDG de la Caisse, Michael Sabia croit avec raison que ce projet pourrait être une « puissante locomotive économique » pour Montréal et le Québec. Nous pensons tout de suite à Bombardier. Ses trains et tramways circulent partout dans le monde, bien peu au Québec. Bien sûr, la Caisse se doit de respecter les règles du commerce international afin d'obtenir le meilleur produit au meilleur prix. Un appel d'offres public permet à des entreprises québécoises comme Bombardier de percer sur la scène mondiale.   

En vertu d'un nouveau modèle d'affaires conclu l'an dernier, la Caisse peut désormais investir dans les projets d'infrastructure au Québec. Elle s'est fait la main avec le Skytrain de Vancouver et d'autres projets du genre dans le monde. Tout en faisant fructifier les épargnes des Québécois, la Caisse développe ainsi une expertise unique. Celle-ci pourra d'ailleurs s'exporter facilement aux États-Unis, prévoit-on. Tant mieux si plusieurs entreprises québécoises peuvent aussi en profiter.

L'électrification des transports est aujourd'hui privilégiée par Ottawa. Avec ses abondantes ressources hydroélectriques, le Québec est d'ailleurs drôlement bien placé pour en profiter. L'électrification des transports tombe d'autant sous le sens que le Québec et le Canada cherchent des moyens de s'affranchir du pétrole et des énergies fossiles. C'est aussi une belle façon de réduire notre empreinte écologique et de respecter les ambitieuses cibles de l'accord de Paris sur le climat.

Le projet de la Caisse a de quoi réjouir tous les Québécois... et susciter la convoitise. Tant mieux pour Montréal! Il ne faut pas pour autant oublier les régions. Sherbrooke peine toujours à financer son réseau de transport en commun, son aéroport. Nos routes et la 10 qui mènent à Montréal ressemblent aujourd'hui à un gruyère tant il y a de trous.

Oui à un SLR dans la métropole, mais avec une offre de service comparable dans toutes les régions du Québec. À quand une politique nationale des transports, un véritable projet de société en soi, afin de placer toutes les régions sur un pied d'égalité?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer