• La Tribune > 
  • Opinions 
  • > Le Jour de la Terre : un moment de réflexion et d'action 

Le Jour de la Terre : un moment de réflexion et d'action

Prenons un moment en ce Jour de la Terre pour redécouvrir notre lien avec cette... (Photo tirée d'internet)

Agrandir

Photo tirée d'internet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Prenons un moment en ce Jour de la Terre pour redécouvrir notre lien avec cette belle nature qui nous entoure.

Nous disons souvent que les enfants sont de grands enseignants. Avez-vous déjà vu un enfant s'émerveiller en observant une chenille qui se déplace, en voyant qu'une autre fleur vient d'éclore, en apprenant que les plantes nous permettent de respirer?

Ce Jour de la Terre est un moment d'arrêt, un moment pour renouer avec la nature, un moment pour réfléchir à une habitude que nous pourrions modifier pour vivre en plus grande harmonie avec ce qui nous entoure. Nous savons tous que les ressources de notre belle planète sont limitées; nous savons tous comme notre production de gaz à effet de serre doit être réduite. Nous savons tous également comme nous pouvons utiliser notre créativité pour réduire notre empreinte écologique.

Renouer ce lien avec la nature donne la motivation pour transposer ces connaissances en actions concrètes. Nous n'avons pas besoin d'attendre que d'autres agissent. Nous savons que la protection de notre belle planète est notre responsabilité à chacun, que des actions simples peuvent faire une différence pour mieux utiliser ses ressources en toute conscience, en respectant cette Terre et les générations futures.

En ce Jour de la Terre, prenons ce temps d'arrêt pour réaliser que nos actions et inactions, à chacun d'entre nous, influencent notre environnement et l'environnement que nous léguons aux générations futures.

Pourquoi ne pas tout simplement prendre le temps d'observer cette belle Terre en compagnie d'un enfant pour lui permettre de faire l'expérience de ce lien, pour nous permettre de renouer ce lien avec cette belle nature qui nous entoure?

Lucie Laramée, Sherbrooke

La culture écope

Nous apprenions cette semaine que le Théâtre Centennial se voit dans l'obligation de fermer ses portes, l'Université Bishop's étant « en situation financière précaire ».

Ironiquement, c'est une raison qui n'est jamais évoquée lorsqu'il est question de verser des indemnités de départ à nos gestionnaires d'universités...

Luc St-Jacques, Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer