• La Tribune > 
  • Opinions 
  • > L'UMQ opposée à la tenue d'élections scolaires et municipales simultanées 

L'UMQ opposée à la tenue d'élections scolaires et municipales simultanées

Madame Suzanne Roy, Présidente de l'Union des municipalités du Québec (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Madame Suzanne Roy,
Présidente de l'Union des municipalités du Québec

J'ai appris récemment que Richard Lehoux, président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), est maintenant pour la tenue d'élections simultanées scolaires et municipales en 2017. Aussi, on m'informe que l'Union des municipalités du Québec maintient son opposition à de telles élections. J'aimerais bien savoir pourquoi, Mme Roy!

Depuis la fin de la commission parlementaire sur le projet de loi 86, qui visait l'abolition des élections scolaires au suffrage universel, plusieurs intervenants se sont manifestés pour leur maintien (...). Le 23 mars dernier, j'apprenais à ma grande satisfaction (...) que le Directeur général des élections du Québec, Pierre Reid, avait plaidé devant la commission parlementaire pour le maintien des élections scolaires au suffrage universel. De plus, le

6 avril 2016, on pouvait lire; que «Le ministre Sébastien Proulx (Éducation) a indiqué que la réforme de la gouvernance scolaire était remise à plus tard, le temps qu'il fasse ses devoirs».

Rappelons que le premier ministre Philippe Couillard a lui aussi souhaité

le maintien des élections scolaires, il aimerait bien que les élections scolaires et municipales se tiennent en même temps. Mme Roy, est-ce qu'aux assises de l'UMQ, les 12 et 13 mai prochain, vous tenterez de convaincre vos membres d'appuyer la tenue d'élections simultanées en 2017?

Votre mandat se termine prochainement, vous vous êtes impliquée souvent dans plusieurs dossiers forts valables. Mais je déplore que depuis les élections municipales en novembre 2013, votre organisation ne se soit pas préoccupée plus de la démocratie municipale pour convaincre les élus de 830 municipalités (75 %) sur un total de 1104 de procéder à la division de leur territoire en 6 districts électoraux, ce qui éliminerait l'obligation de voter sur

7 bulletins de vote dans ces municipalités, au lieu de seulement 2 bulletins (...). Dans 274 municipalités, c'est chose faite. (...).

Je souhaite que par l'application d'un décret particulier, le gouvernement oblige les élus des 830 municipalités à diviser leur territoire en 6 districts électoraux. Nous pourrons alors tenir dans les 1104 municipalités du Québec des élections mixtes avec seulement 4 bulletins de vote. Le premier pour élire un maire, le

2e pour élire un conseiller, le 3e pour élire le président de la commission scolaire, enfin le 4e pour élire un commissaire d'école.

Jean-Guy Dépôt, Orford

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer