L'intérêt public

ÉDITORIAL / Le gouvernement Couillard a donné jusqu'ici l'impression de se... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) ÉDITORIAL / Le gouvernement Couillard a donné jusqu'ici l'impression de se traîner les pieds, ou à tout le moins de manquer d'enthousiasme, au sujet des 60 recommandations de la Commission Charbonneau sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction (CEIC).

La création d'un comité public de suivi, non partisan, qui surveillera ses actions et le rappellera à l'ordre au besoin, annoncée hier, l'incitera on l'espère à passer enfin à l'action.

Il en va de l'intérêt public.

Ce comité, appuyé par la Ligue d'action civique et Transparency International, deux organismes qui luttent contre la corruption gouvernementale et plaident pour la participation citoyenne, est formé de juristes, d'éthiciens et de Gilles Ouimet, ex-député libéral de Fabre et ex-bâtonnier du Québec.

À l'instar de nombreux Québécois, ses membres déplorent la lenteur du gouvernement libéral à mettre en oeuvre les recommandations de la CEIC, dont le rapport a été déposé le 25 novembre dernier, il y a donc cinq mois.

Passons sur le fait qu'il est plutôt navrant de constater qu'une telle initiative soit nécessaire pour faire bouger les choses, ce qui en dit long sans doute sur le degré de confiance qu'inspire ce gouvernement.

Les travaux de la CEIC, faut-il le rappeler, ont duré quatre ans et coûté 44 millions $ aux Québécois.

Ceux-ci sont donc en droit d'attendre des mesures concrètes pour contrer l'infiltration du crime organisé, casser la culture du copinage, mettre fin au financement politique illégal et briser les monopoles qui ont coûté des centaines de millions $ en fonds publics au cours des dernières années.

La dissidence du commissaire Renaud Lachance, qui réfutait l'existence d'un lien direct entre les dons aux partis politiques et l'obtention de contrats publics, avait quelque peu éclipsé le rapport de la commission et donné l'impression que l'on venait de noyer le poisson.

Le gouvernement libéral a toujours dit qu'il avait l'intention de donner suite aux recommandations, mais, jusqu'ici, a répondu du bout des lèvres.

Il répète que ces recommandations sont à l'étude et soutient que les histoires de corruption et de malversations sont chose du passé... lire du temps du gouvernement libéral précédent de Jean Charest.

L'ancien premier ministre affirme de son côté que son gouvernement était blanc comme neige, même si son ancienne vice-première ministre, Nathalie Normandeau, a été arrêtée récemment par l'Unité permanente anticorruption en lien avec le financement politique.

Alors, tout va bien dans le meilleur des mondes?

Le gouvernement Couillard a bien déposé un projet de loi pour protéger les lanceurs d'alerte, du reste jugé trop timide par la Protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain, et la Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

Mais quelles autres mesures ont été mises en place?

Nous comprenons que plusieurs recommandations nécessitent des changements législatifs, ce qui prend du temps.

Mais pourquoi le premier ministre Philippe Couillard n'informe-t-il pas la population régulièrement et de façon précise sur ce qui a été réalisé jusqu'ici?

Parmi les recommandations de la Commission Charbonneau figurent notamment la création d'une autorité des marchés publics, l'adoption d'une loi pour permettre aux citoyens de poursuivre les fraudeurs au nom de l'État et la possibilité de limiter la durée du mandat des maires.

Le premier rapport du comité de surveillance sera présenté le 24 novembre prochain, date anniversaire du dépôt du rapport de la CEIC.

Le gouvernement Couillard devra rendre compte de ses actions et plus tôt que tard.

Il en va de la confiance du public dans l'application des règles de droit et dans nos institutions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer