Stationnement 2.0

ÉDITORIAL / Quoi de plus fâchant que de retrouver un billet de contravention... (Spectre média, Jessica Garneau)

Agrandir

Spectre média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Pierre-Yvon Bégin</p>
Pierre-Yvon Bégin

Collaborateur aux pages Opinions de La Tribune.

La Tribune

ÉDITORIAL / Quoi de plus fâchant que de retrouver un billet de contravention dans son pare-brise pour avoir tardé ou omis de payer sa place de stationnement? La Ville de Sherbrooke présentera bientôt un projet d'application mobile afin d'acquitter les frais de stationnement au centre-ville à l'aide de son téléphone cellulaire.

Il était temps diront certains, constatant que plusieurs villes, Québec et Montréal notamment, ont pris ce virage technologique depuis quelques années déjà. À quand maintenant le virage pour s'adapter aux changements climatiques?

Président du comité des stationnements, Serge Paquin confirme qu'une application mobile devrait bientôt être disponible. Il précise que les horodateurs, ces bornes où l'on doit payer, seront conservés. Après avoir investi tant d'argent dans ces appareils, il aurait été pour le moins désolant d'avoir à s'en débarrasser.

Serge Paquin indique que l'objectif de la Ville vise d'abord à améliorer la convivialité et non à percevoir plus d'argent. Ce souci l'honore et fait peut-être oublier le temps mis par son administration à se doter d'outils modernes qui vont faciliter la vie des conducteurs. Quand la technologie existe, elle doit être rapidement mise à la disposition des consommateurs.

Dans un marché concurrentiel, elle procure un avantage indéniable à ses utilisateurs. Les taxis l'ont appris récemment à leurs dépens en se faisant doubler par les chauffeurs d'UberX. Ils éprouveront visiblement de la difficulté à retrouver leur chasse gardée.

Par ailleurs et n'en déplaise aux climatosceptiques, les changements climatiques affectent notre vie quotidienne. Difficile de nier que les hivers sont de plus en plus courts. Cette année, nous avons reçu quelques rares précipitations de neige en janvier et février. Pourtant, l'interdiction de stationner dans les rues de Sherbrooke est en vigueur depuis le 15 novembre et n'a pris fin que le 31 mars dernier. Cela fait pratiquement plus d'un mois que la neige a disparu de nos rues.

Il semble donc venu le temps de revoir le règlement interdisant le stationnement de nuit durant l'hiver. Vérification faite, le comité de stationnement de la Ville va se pencher sur une révision de ce règlement. Doit-on permettre le stationnement de nuit l'année durant ou simplement accorder des permissions spéciales en fonction de certaines fêtes? Qui a notamment entendu parler de la tolérance accordée durant la dernière fin de semaine de Pâques? À voir des voitures stationnées sur les gazons, plusieurs l'ignoraient!

À ce chapitre, Sherbrooke pourrait imiter plusieurs autres villes qui autorisent le stationnement de nuit durant l'hiver depuis belle lurette. Suivant les précipitations, ces villes déclenchent alors les opérations d'enlèvement de la neige, ce qui suspend pour une nuit ou deux la permission de stationner dans la rue. Un simple appel permet de connaître l'entrée en vigueur et la durée de l'interdiction.

La solution la plus facile consiste évidemment à conserver le règlement dans sa forme actuelle. Nul besoin alors pour l'administration publique de se casser la tête. Sauf que les applications mobiles sont disponibles et pourraient très bien informer les automobilistes de l'interdiction de stationner lorsque le déneigement est requis.

Plusieurs autres aspects pourraient être abordés par le comité. Mentionnons, entre autres, le stationnement à proximité des écoles. Plutôt que d'acquitter les frais exigés par la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), de nombreux enseignants et étudiants stationnent leur voiture dans les rues avoisinantes. Cette situation indispose les résidents et compromet bien souvent leur sécurité.

La Ville et la CSRS auraient intérêt à accorder leurs violons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer