• La Tribune > 
  • Opinions 
  • > Le Québec continue de s'affirmer au sein de la Francophonie 

Le Québec continue de s'affirmer au sein de la Francophonie

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Journée internationale de la Francophonie, célébrée chaque année le 20 mars, est le moment pour se rappeler les avancées effectuées dans plusieurs domaines par le monde francophone. C'est aussi l'occasion de nous pencher sur les grands enjeux auxquels la Francophonie est et sera confrontée dans les années à venir.

Le 2 mars dernier, j'ai eu le privilège d'ouvrir une première représentation diplomatique en sol africain, au Sénégal, en plein coeur de l'Afrique francophone. Marquant un moment fort et inégalé, nous y avons obtenu des privilèges et des immunités sans pareil pour notre bureau.

Alors que l'Afrique comptera plus de 90 % des jeunes francophones de 15 à 29 ans en 2050, nous souhaitons que la Francophonie devienne un univers de réussite professionnelle, d'occasions d'affaires et de prospérité. Le développement économique étant clé pour y arriver, le Québec se positionne en tant que leader à la suite de l'adoption de la Stratégie économique pour la Francophonie en 2014, lors du sommet de Dakar.

La Francophonie a toutefois été durement affectée par des actes d'une violence inouïe dans les derniers mois. Les tragiques évènements, de Paris à Ouagadougou, en passant par trop d'autres villes, nous ont touchés directement au coeur. Cette langue qui nous unit, que nous aimons et partageons tous ne comporte aucun mot assez juste pour décrire notre colère et notre incompréhension face à cette violence qui a emporté tant d'innocentes victimes. Ces actes de terreur nous laissent sans voix et nous mobilisent dans notre volonté de contribuer à la recherche de la paix et d'un climat politique apaisé.

C'est pourquoi le Québec a annoncé qu'il accueillera cet automne des experts de partout dans le monde lors d'une conférence internationale, en collaboration avec l'UNESCO, portant sur la radicalisation menant à la violence à l'ère d'Internet. Le Québec entend veiller à ce que les différentes instances auxquelles il est partie se mobilisent en faveur de la lutte contre la radicalisation, un fléau qui nous interpelle tous aujourd'hui. Nous ne pouvons rester insensibles face à ces actes barbares.

Un autre dossier sur lequel le Québec se devait d'agir concerne la lutte contre les changements climatiques. Répondant à un appel des Nations Unies et de la communauté internationale, le Québec a démontré l'importance qu'il accorde à cette problématique lors de la 21e Conférence des Parties à Paris en novembre dernier. L'action innovante et précurseure du Québec, basée sur l'expertise québécoise, permettra de renforcer les capacités et accélérer les transferts technologiques auprès des pays francophones les plus vulnérables et plus exposés aux conséquences des changements climatiques.

Depuis bientôt 50 ans, le Québec, par ses forces, ses expertises et ses idées, participe activement à édifier la Francophonie internationale. Aujourd'hui, nous pouvons constater avec fierté la portée des actions que nous avons posées et écrire une nouvelle page de cette aventure.

La Francophonie d'aujourd'hui, c'est la prospérité pour le plus grand nombre, c'est un engagement ferme dans la mobilisation pour l'environnement, c'est contribuer à la solidarité et au dialogue entre les peuples, c'est la reconnaissance de l'importance d'atteindre l'égalité entre les hommes et les femmes, c'est agir pour favoriser les occasions de dépassement et d'accomplissement pour les jeunes, c'est un serment solennel à lutter contre les extrémismes menant à la violence, c'est contribuer à construire une Francophonie en paix et prospère.

En célébrant annuellement la Journée internationale de la Francophonie, tous ensemble, société civile, jeunes, leaders économiques, créateurs, réaffirmons que cet espace est celui de la démocratie, de l'État de droit et de la justice.

Christine St-Pierre

Ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer