Mieux aider les jeunes décrocheurs

Citoyens, vous avez la responsabilité de la réussite de votre école. Dans... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Citoyens, vous avez la responsabilité de la réussite de votre école. Dans l'angle mort des statistiques de l'éducation du Québec, nous retrouvons bon an, mal an entre 25 % et 30 % de jeunes qui n'obtiennent pas leur diplôme d'études secondaires avant l'âge de 20 ans. Qui sont-ils?

Ces jeunes ont un nom, une histoire de vie, une famille. Ils occupent un territoire, habitent un quartier, un village. Qui peut les aider à réussir? Pour l'AQPDE, le projet de loi 86 qui modifie la gouvernance des commissions scolaires, rapproche l'école du lieu de décision et assure une plus grande place aux parents, bien que perfectible, est une partie de la réponse. Il place les directions d'établissement scolaire au coeur des décisions et est le point de départ d'une mobilisation collective auprès des jeunes qui ont besoin d'un coup de pouce pour réussir à se faire une place dans notre société.

Les directions d'établissement scolaire avec leur personnel sont les mieux placés pour créer un environnement propice à la réussite. Ce sont eux qui peuvent choisir les stratégies efficaces en réponse aux besoins particuliers des élèves; qui sont en mesure de dire si un élève doit être inscrit dans un parcours individualisé; qui peuvent identifier le service spécialisé nécessaire à un jeune en difficulté pour l'amener vers la réussite.

Chaque école doit obtenir plus d'autonomie pour adapter ses actions, en finir avec le mur à mur. C'est ce que le projet de loi 86 propose. Nos jeunes sont les leaders de demain. Ils seront le moteur économique et social de nos régions. Accorder un plus grand pouvoir décisionnel aux membres de la communauté devient impératif. L'AQPDE en appelle au ministre et aux oppositions de procéder à l'adoption de ce projet de loi, avec les modifications qu'il requiert.

Monsieur le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, vous avez un devoir envers la réussite de nos jeunes. Il est aussi temps de doter le Québec d'une Politique nationale de l'éducation décentralisée, de réinvestir et que ces sommes soient allouées à celles et ceux qui font l'école au quotidien : les directions avec les membres de leur équipe-école.

Danielle Boucher

Présidente de l'Association québécoise

du personnel de direction des écoles (AQPDE)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer