L'exemple de Fukushima

ÉDITORIAL / Il y a cinq ans, un tsunami dévastait le Japon et provoquait un... (Noboru Hashimto/Pool via The New York Times)

Agrandir

Noboru Hashimto/Pool via The New York Times

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Pierre-Yvon Bégin</p>
Pierre-Yvon Bégin

Collaborateur aux pages Opinions de La Tribune.

La Tribune

ÉDITORIAL / Il y a cinq ans, un tsunami dévastait le Japon et provoquait un grave accident à la centrale nucléaire de Fukushima. Submergé par les vagues, le réacteur se consumait en quelques heures. La tragédie a fait plus de 20 000 morts et forcé l'évacuation de 160 000 personnes. Elle a de plus provoqué une catastrophe écologique d'une ampleur encore insoupçonnée. En dépit des douloureux souvenirs et des promesses politiques, les Japonais semblent liés au nucléaire encore pour très longtemps.

Depuis l'accident, des tonnes d'eau radioactive sont déversées dans le Pacifique. Les scientifiques se font rassurants. Un puissant courant marin pourrait contenir la radioactivité près de la centrale, limitant ainsi les dégâts. Au lendemain de 11 mars 2011, les craintes étaient vives de voir des contaminants radioactifs atteindre les côtes du Canada et des États-Unis. Jusqu'ici, d'infimes quantités y ont été décelées, heureusement inférieures aux niveaux posant un risque pour la santé.

Les travaux pour contenir les contaminants peinent à progresser. De l'eau radioactive continue de s'écouler dans l'océan et l'efficacité d'une barrière de glace pour la contenir, un projet expérimental, reste à prouver. Les experts se demandent aussi comment récupérer le combustible radioactif qui a fondu dans l'incendie. La radiation est tellement élevée au fond des réacteurs que deux robots envoyés pour inspecter les lieux ont cessé de fonctionner en moins de trois heures.

À la suite de l'accident, les 54 réacteurs qui produisaient le tiers de l'électricité du pays ont été arrêtés. L'État s'était alors engagé à sortir le nucléaire du pays et à privilégier les énergies renouvelables. Plus facile à dire qu'à faire pour une île qui doit compter exclusivement sur les importations de combustibles fossiles, mazout et gaz, afin de produire son électricité. Les Japonais ont également vu leur facture énergétique faire un bond de 30 %.

Élu en décembre 2012, le premier ministre Shinzo Abe a vite rompu l'engagement de son pays à abandonner le nucléaire. Après une minutieuse inspection, 43 des 54 réacteurs existants ont été jugés sécuritaires. Le premier a été relancé en août dernier, suivi par deux autres. Ces deux derniers ont cependant été stoppés voilà quelques jours sur un ordre du tribunal à la suite d'une requête de résidents. Malgré les messages du gouvernement pour tenter de rassurer la population en martelant que le pays ne peut se passer du nucléaire, l'opposition citoyenne demeure très vive.

L'exemple du Japon démontre clairement qu'on ne peut jouer impunément avec la confiance populaire. L'État a renié sa promesse et n'a pas fait les efforts nécessaires pour développer les sources d'énergie renouvelable. Celles-ci piétinent à 10 % à peine. Il n'est pas facile de tourner le dos à des sources d'énergie fossiles, surtout quand elles sont abondantes et bon marché comme en ce moment. L'Allemagne a résolument pris ce virage, l'Italie et la Suède s'y étant aussi engagées. Le Québec n'a pas de nucléaire, mais compte encore beaucoup sur les importations de mazout. Il lui faudra énormément de détermination et de pression populaire sans doute pour s'en détourner.

Record

Le Québec et l'Estrie ont enregistré un nombre record de dons d'organe en 2015. Cette réussite témoigne du travail d'arrache-pied déployé ces dernières années tant par les équipes médicales que les bénévoles. Berceau de cette pratique, Sherbrooke abrite toujours le siège social de l'Association canadienne des dons d'organe (ACDO). Il convient aujourd'hui de souligner cette initiative et les efforts consentis par tous. Bravo!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer