Boîte de Pandore

ÉDITORIAL / La lutte au terrorisme justifie-t-elle une nouvelle atteinte aux... (The Associated Press)

Agrandir

The Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Pierre-Yvon Bégin</p>
Pierre-Yvon Bégin

Collaborateur aux pages Opinions de La Tribune.

La Tribune

ÉDITORIAL / La lutte au terrorisme justifie-t-elle une nouvelle atteinte aux libertés individuelles? C'est la toile de fond du débat qui oppose le géant informatique Apple au tout-puissant Federal Bureau of Investigation (FBI). Celui-ci veut obtenir un logiciel afin de décrypter les données secrètes du téléphone cellulaire de l'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino.

Rappelons qu'en décembre dernier, un couple d'islamistes radicaux a tué 14 personnes en Californie. En vertu de la loi sur les mandats, la justice américaine peut émettre une injonction afin d'obliger une partie à soutenir le travail des policiers. Un tribunal a d'ailleurs accédé à la demande du FBI qui veut remonter jusqu'à d'éventuels collaborateurs. Apple refuse jusqu'ici de tailler la clef qui permettrait de déchiffrer ses iPhone.

Expert-conseil en sécurité informatique et chercheur à l'Université de Sherbrooke, Marc-André Léger est d'avis qu'il y a sûrement moyen d'avoir accès aux données contenues dans le téléphone. Il a de la difficulté à croire qu'il est impossible d'en retirer le contenu. À son avis, Apple aimerait bien collaborer à la lutte au terrorisme comme tout bon citoyen corporatif. L'entreprise refuse cependant de concevoir un logiciel de décryptage afin de conserver sa crédibilité auprès de sa clientèle. Plusieurs fabricants chinois, note-t-il, offrent maintenant des appareils comparables pour le dixième du prix.

« C'est pour une question de confiance, sinon Apple aurait déjà tout donné », soutient Marc-André Léger. Celui-ci s'explique mal pourquoi Apple n'a pas réussi à conclure un accord avec le FBI. Ce bureau d'enquête chercherait-il à profiter de la situation pour étendre ses pouvoirs? « On ne peut écarter cette éventualité », convient le chercheur.

Parce qu'elle touche les fondements des libertés individuelles et de la vie privée, cette cause préoccupe la communauté internationale. Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme prévient les autorités fédérales américaines qu'elles risquent d'ouvrir une « boîte de Pandore ». Il estime que ce simple cas pourrait dégénérer et entraîner des dommages importants aux droits de l'homme pour des millions de personnes. Leur sécurité physique et financière serait aussi menacée. Dans le fond, c'est comme si on prenait un bazooka pour abattre une mouche.

Le Haut-Commissaire de l'ONU craint également qu'une défaite d'Apple n'établisse un dangereux précédent. Les sociétés informatiques du monde entier, croit-il, ne pourraient plus protéger la vie privée de leurs clients. À ses yeux, obliger Apple à créer un logiciel pour affaiblir ses propres dispositifs de sécurité pourrait aussi servir la cause d'individus ou de groupes mal intentionnés.

« Cela pourrait être un cadeau fait aux régimes autoritaires et aux pirates informatiques », fait-il remarquer. Il rappelle d'ailleurs que les outils de chiffrement sont fort utiles aux défenseurs des droits de l'homme, lanceurs d'alerte et dissidents politiques qui mettent leur vie en jeu.

Ceci étant dit, il faudra bien trouver une issue à cette affaire qui pourrait aboutir en Cour suprême. Apple et les autres géants de l'informatique ont heureusement les moyens de se défendre.

Les forces de l'ordre disposent déjà d'énormes pouvoirs d'enquête. Les révélations d'Edward Snowden donnent d'ailleurs ample matière à réflexion. Cet ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA) a révélé l'existence de plusieurs programmes de surveillance de masse. Est-il besoin d'en rajouter et de réduire davantage les libertés individuelles? De toute évidence, non. La lutte au terrorisme ne doit pas servir de prétexte pour empiéter sur la vie privée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer