Deux ans d'attente

ÉDITORIAL / Le gouvernement du Québec est difficile à suivre dans le dossier... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) ÉDITORIAL / Le gouvernement du Québec est difficile à suivre dans le dossier des infrastructures : l'économie québécoise tourne au ralenti et les municipalités ont d'immenses besoins, mais, près de deux ans après le lancement du nouveau programme fédéral d'infrastructures, aucun projet n'a encore été approuvé et une somme de 1,6 milliard $ destinée à la province « dort » à Ottawa.

Le gouvernement Couillard laisse-t-il traîner les choses parce qu'il n'est pas prêt à assumer sa part des dépenses en raison de ses politiques d'austérité?

Historiquement, les pourparlers entre Ottawa et Québec sur le financement des projets des infrastructures ont toujours été longs et ardus.

Mais il est un peu surréaliste de constater qu'un gouvernement qui dit avoir à coeur le développement économique et la vitalité des régions n'ait toujours pas d'entente avec le gouvernement fédéral pour le volet principal du Fonds chantiers Canada, lancé en avril 2014, dont l'enveloppe globale est de 10 milliards $ pour les provinces et les territoires.

Cette situation est d'autant plus incompréhensible et frustrante pour le monde municipal que le premier ministre Philippe Couillard plaide régulièrement pour un fédéralisme coopératif et avait demandé en mai dernier, trois mois avant le déclenchement de la campagne électorale fédérale, un niveau de financement accru d'Ottawa pour les infrastructures publiques!

Pourquoi diable demander plus d'argent si on ne dépense pas celui qui est déjà disponible?

« On a déjà perdu deux saisons (de travaux) et on craint d'en perdre une troisième. Ce programme-là c'est pour maintenir nos infrastructures et pour créer de la richesse [...], mais pour l'instant ce sont les municipalités qui écopent. Quand l'argent n'est pas là, on doit faire les travaux quand même et ça se traduit par des taxes », fait valoir Suzanne Roy, présidente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Ces retards risquent aussi d'avoir pour effet de faire débloquer les fonds en même temps et donc de faire gonfler les prix, alors que toutes les municipalités ont des demandes.

Selon l'UMQ, plusieurs dizaines de projets sont prêts à démarrer dans les municipalités de la province et attendent le feu vert de Québec.

Sherbrooke, par exemple, prévoit remplacer des conduites d'aqueduc et d'égouts, ajouter une passerelle multifonctionnelle au pont Jacques-Cartier, remplacer le stationnement à étages derrière la rue Wellington Sud et poursuivre les travaux de modernisation de l'aéroport régional, des travaux de plusieurs millions.

Faut-il s'étonner, dans ce contexte, que de nombreux élus municipaux demandent que les fonds soient versés directement d'Ottawa aux villes afin d'éviter les longues négociations fédérales-provinciales?

À l'heure actuelle, une cinquantaine de projets auraient été approuvés ailleurs au Canada pour une somme de 1,7 milliard $, selon le ministère de l'Infrastructure et des Collectivités.

Un rapport produit pour la Fédération canadienne des municipalités révélait en janvier dernier que le tiers des infrastructures municipales du pays est dans un état « passable, mauvais ou très mauvais », qu'il s'agisse de routes, de ponts, de transport collectif, d'installations de sports et de loisirs ou d'infrastructures pour les eaux pluviales, les eaux usées et l'eau potable.

Le fait de négliger les infrastructures municipales est improductif, coûteux et altère la qualité des services pour la population.

Alors, pourquoi laisser dormir 1,6 milliard $ à Ottawa depuis avril 2014?

Il est plus que temps que le gouvernement du Québec en arrive à une entente avec Ottawa et il est essentiel que le budget du ministre des Finances, Carlos Leitao, qui sera présenté dans deux semaines, comporte des annonces précises en matière d'investissements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer