L'acériculture rapporte plus que Bombardier

Madame Karine VallièresDéputée de Richmond, (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Madame Karine Vallières
Députée de Richmond,


Je possède 25 000 entailles à St-Adrien et je voudrais vous faire part de mon opinion sur le rapport de Florent Gagné dans l'industrie de l'érable.

Avec ce rapport, le ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis, s'apprête à mettre sous terre une industrie prospère au Québec. Depuis 10 ans, les revenus des producteurs sont en croissance année après année. Si les contingents du sirop tombent demain, nous reculerons de 20 ans. Personnellement, j'ai pu tripler mon revenu depuis les 10 dernières années, contrairement aux années 90 où l'industrie jouait au yoyo.

Plus de revenus pour les producteurs, c'est aussi plus d'argent pour le gouvernement. C'est sûr que les Américains tentent de prendre leur place dans l'industrie lorsque le dollar est au pair, mais cette année nous avons repris des parts du marché. Ça a toujours été comme ça depuis plus de 25 ans.

Cependant, ils sont conscients que ce sont les prix que nous avons pu obtenir grâce à notre fédération qui supportent toute l'industrie. Plutôt que de nous mettre des bâtons dans les roues, le gouvernement devrait travailler avec nous pour développer d'autres marchés ailleurs que chez nos voisins du Sud.

Nous ne demandons pas la lune. L'industrie de l'érable, c'est plus de 13 000 producteurs, sans compter les emplois indirects. Je suis persuadé que nous rapportons plus d'argent au gouvernement que la compagnie Bombardier.

Et vous pouvez être assurés que les producteurs seront toujours là, eux!

Joël Larrivée, 

St-Adrien

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer