Un nouvel élan?

ÉDITORIAL / L'important remaniement ministériel annoncé hier par le premier... (Le Soleil, Erik Labbé)

Agrandir

Le Soleil, Erik Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) ÉDITORIAL / L'important remaniement ministériel annoncé hier par le premier ministre Philippe Couillard comporte une excellente nouvelle pour l'Estrie avec la nomination du député de Sherbrooke Luc Fortin comme ministre délégué au Sport et au Loisir et responsable de la région de l'Estrie.

Toutefois, les autres nominations aux postes clés de l'Éducation, de l'Économie, des Transports, des Affaires municipales et de la Sécurité publique ou de l'Emploi et de la Solidarité sociale entraîneront-ils un nouvel élan comme le souhaite premier ministre Couillard?

Lors de la campagne électorale de 2014, le chef libéral avait promis la création de 250 000 emplois en cinq ans. C'est mal parti : en 2014 l'emploi a stagné au Québec (-0,03 pour cent) et n'a augmenté que de 0,9 pour cent en 2015 avec 37 300 nouveaux emplois, selon Emploi Québec.

De plus, les compressions en santé, éducation, développement régional et dans les CPE, imposées sans consultation, ont causé énormément de dommages et soulevé la colère de la population.

En revoyant la composition du Conseil des ministres, M. Couillard avait trois objectifs : rajeunir les troupes, nommer davantage de femmes, faire place aux régions et revamper son équipe économique.

À 33 mois des prochaines élections et avec une avance confortable dans les sondages, le chef du PLQ veut projeter une image de renouveau et laisse même entendre qu'un répit est en vue.

Si certaines nominations apparaissent de bons choix, d'autres s'expliquent mal.

Avec la nomination de Luc Fortin, Sherbrooke hérite d'un représentant au conseil des ministres. On peut penser qu'il exercera pleinement son rôle de responsable de l'Estrie, notamment pour la candidature de Sherbrooke aux Jeux de la Francophonie. En tout cas mieux que son prédécesseur Pierre Paradis.

L'arrivée du très efficace ex-ministre des Affaires municipales Pierre Moreau au ministère casse-cou de l'Éducation permettra-t-elle de faire oublier le travail très décevant de son prédécesseur François Blais?

Quant à M. Blais, il hérite de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Montrera-t-il davantage de compassion que Sam Hamad avec le projet de loi 70 sur la réforme de l'aide sociale? Et proposera-t-il un revenu minimum garanti, une idée qu'il appuyait lorsqu'il était doyen de la Faculté des sciences sociales à l'université Laval?

La nomination de Dominique Anglade à l'Économie, que détenait Jacques Daoust, qui aboutit aux Transports, est à saluer : elle est jeune, compétente et est la première femme à diriger ce ministère en 12 ans.

Il reste à connaître l'attitude Sam Hamad au Conseil du Trésor, guère reconnu pour sa flexibilité et son sens de la compassion.

Tout aussi inflexible, l'ancien titulaire du Conseil du Trésor, Martin Coiteux, se retrouve aux Affaires municipales et à la Sécurité publique.

Heureux retour, celui de Lise Thériault, ex-ministre de la Sécurité publique, nommée responsable des PME et de la Condition féminine, tout en conservant le rôle de vice-première ministre.

En revanche, le maintien de David Heurtel à l'Environnement est incompréhensible.

Protégé de M. Couillard, il a multiplé les décisions aberrantes : autorisation des travaux de forage de Trans-Canada à Cacouna, stoppés par la Cour supérieure, dissimulation d'une étude sur les émissions de GES de l'usine de Ciment McInnis et feu vert à des relevés sismiques dans le fleuve sans évaluation environnementale.

Comment lui faire confiance, par exemple, devant le projet de pipeline d'Énergie-Est, rejeté par les groupes environnementaux, par la majorité de la population et par la Communauté métropolitaine de Montréal?

Au ministère de l'Environnement comme ailleurs, on ne fait pas du neuf avec du vieux, à moins d'un changement radical de vision et d'une réelle volonté politique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer