Merci René Angélil

D'aussi loin que je me souvienne, René Angélil fait partie intégrante de mon... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

D'aussi loin que je me souvienne, René Angélil fait partie intégrante de mon parcours : de mon enfance à mes 16 années de carrière dans le show-business. J'ai tout lu et tout écouté sur lui. J'ai tout appris en le regardant. Mes rencontres avec lui auront été un grand privilège. N'eût été sa présence, je ferais assurément un autre métier. (...).

Tout comme ce fût le cas pour moi, le maître du show-business a influencé de nombreuses carrières et parcours, à commencer bien sûr par celle de Céline Dion. René Angélil incarne à lui-même le rêve absolu d'un agent d'artistes : découvrir un talent brut et en faire une star mondiale. (...).

Et ses rêves, il les a amplement réalisés. Il aura trouvé la perle rare, le numéro gagnant, certes, mais son flair et son travail constant auront façonné son destin ainsi que celui d'innombrables personnes. (...).

Fier de ses racines, fier de son Québec, tel un ambassadeur, il a largement contribué à le faire rayonner de par le monde. Aujourd'hui, nous ne disons pas seulement adieu à un géant du show-business, mais à un géant de coeur et de passion.

Pierre-Paul Boisvert,

Agent d'artistes

Président PUR Communications

East Angus : une situation qui n'a aucun sens

Il y a une différence, et toute une, entre d'inévitables réductions de services, parfois, et leur disparition totale. Brutale. Or, c'est ce qui risque d'advenir sous peu à East Angus concernant sa clinique médicale à l'agonie...

Alors qu'East Angus est située tout près d'une ville, Sherbrooke, où on forme des médecins, il n'y en aurait aucun de disponible ou disposé à venir y travailler un tant soit peu? Mystère.

Au fil des ans et décennies, on a joué énormément dans les structures et procédé à maintes réorganisations, redéfinitions et changements de noms d'entités liées aux soins. Sans succès. Puisque à l'évidence, ce n'est pas un « système », là-dedans, qui engendre des dénouements illogiques malheureux comme celui menaçant East Angus. C'est bel et bien plutôt une façon de penser ou un défaut d'avoir pensé juste, à tout et à tous, qui mène à ce genre de situation. Car, qui, vraiment, pourrait soutenir que c'est raisonnable et sensé que ne soit plus desservi médicalement sur place un milieu de vie tel East Angus?

Denis Beaulé,

Dudswell

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer