Deux poids deux mesures

Deux poids deux mesures (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux poids deux mesures

La saga de Marcel Aubut me fait penser à celle de Rob Ford, ancien maire de Toronto. Les deux occupaient des fonctions importantes (...), les deux ont commis des crimes et ont échappé au courroux de la justice. (...)

Rob Ford, bien qu'il ait consommé des drogues dures (...), n'a pas été sanctionné.

Marcel Aubut lui a, au vu et au su de nombreuses personnes, harcelé et tripoté des jeunes femmes (...). Tout citoyen ayant affiché de tels comportements aurait été redevable devant la justice. Pourtant Rob Ford et Marcel Aubut s'en tirent sans sanctions.

Marcel Aubut a été jusqu'à ouvrir un nouveau bureau d'avocats, probablement afin de desservir la veuve et l'orphelin, mais avec une nette préférence pour la veuve. (...)

Jean Chenay, Sherbrooke

Silence assourdissant des élus libéraux de l'Estrie

Alors que le centre de désintoxication Mélaric, situé à Saint-André-d'Argenteuil, fermait ses portes mardi dernier à la suite des coupures dans le programme d'aide sociale par le gouvernement libéral, vendredi dernier, le quotidien La Tribune informait ses lecteurs que l'Estrie serait la prochaine région qui subira les graves contrecoups de cette réforme impitoyable.

En effet, bien que le centre ReNasci d'East Angus ait mis la clé dans la porte l'été dernier, le gouvernement du Parti libéral est demeuré sourd aux avertissements du milieu. C'est maintenant au tour du Domaine Orford à Sherbrooke, une autre ressource en traitement des dépendances, de tirer la sonnette d'alarme.

Nous ne pouvons rester les bras croisés à ne rien faire. Alors que c'est justement le rôle de l'État (...) d'aider les plus vulnérables à se sortir de la misère, le gouvernement libéral se désengage de sa mission première. Cette renonciation à tendre la main envers les plus démunis de notre société a quelque chose de profondément choquant. Allons-nous laisser une partie de nous-mêmes sur l'autel de cette prétendue rigueur budgétaire?

Dans ce dossier, le silence des élus libéraux de la région devient particulièrement assourdissant.

(...).

J'espère qu'ils sauront placer les intérêts de la population au-dessus de la politique partisane et qu'ils dénonceront cette situation à l'occasion de leur caucus présessionnel. (...).

Philippe Pagé, Parti québécois de l'Estrie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer