Défendre les intérêts des enfants

M. Pierre Reid, député d'Orford,Je vous écrivais la lettre suivante le 22... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

M. Pierre Reid, député d'Orford,

Je vous écrivais la lettre suivante le 22 décembre dernier et elle demeure toujours sans réponse de votre part. Je prends quelques instants pour vous communiquer nos inquiétudes face à la refonte du financement des services de garde éducatifs à l'enfance annoncée par notre ministre de la Famille, Francine Charbonneau. Nous sommes grandement préoccupés par l'apparente incapacité de notre ministre de bien saisir ce qu'est le réseau des CPE et son rôle dans notre société. Des études universitaires démontrent les bienfaits de la fréquentation des enfants en CPE et stipulent les économies générées à long terme par cet investissement dans la petite enfance.(...)

Gérer des colonnes de chiffres à court terme n'est malheureusement pas suffisant quand il est question d'éducation des adultes de demain. Il faut, comme vous le savez, tenir compte de l'impact des coupures financières notamment sur le réseau scolaire (...).

Le gouvernement a investi des milliards de dollars dans le réseau des CPE depuis 1996 lors de la sortie de la Politique familiale. (...).

La modulation des services de garde portant le coût quotidien jusqu'à 20,70 $ par enfant a et aura un impact majeur sur la décision des parents de fréquenter ou non un CPE en faveur de garderies privées donnant droit à un crédit d'impôt. Nos installations construites à grands coûts aux frais des contribuables se vident et les enfants se retrouvent dans des services de garde souvent non éducatifs et beaucoup moins adaptés à leurs besoins.

(...).En tant que citoyenne québécoise et canadienne, je suis tout à fait d'accord que nous devons tous faire un effort individuel et collectif pour rétablir nos finances publiques. Comme gestionnaire d'un CPE, je suis prête à revoir des pratiques et à trouver des solutions, nous le faisons d'ailleurs depuis 2003 à l'arrivée de M. Charest à la tête du gouvernement québécois. Nous souhaitons travailler en collaboration avec des instances gouvernementales compétentes et informées adéquatement et non avec une ministre qui n'a rien compris de qui nous sommes et qui pose des gestes qui détruisent au lieu de solidifier un réseau si difficilement bâti et utile à la société. Nous comptons sur vous, M. Reid, en tant que représentant élu de notre circonscription à l'Assemblée nationale, pour défendre l'intérêt des enfants du Québec.

(...).

Any Sanders,

Directrice générale du CPE La Pleine lune

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer