«Ne tuons pas la beauté du monde»

Ce cri du coeur est tiré du texte Hymne à la beauté du monde, de Luc... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce cri du coeur est tiré du texte Hymne à la beauté du monde, de Luc Plamondon. Il est plus que jamais d'actualité à l'échelle de la planète. (...).

Certes, il serait utopique de penser qu'une seule personne ou quelques-unes puissent régler tous les problèmes de la terre tant les aspects sont nombreux et complexes. Mais on peut commencer à le faire dans sa cour, à petite échelle. (...).

Au gré des circonstances, on assiste de plus en plus à la formation de groupes de citoyens qui manifestent fortement leur désaccord face à des décisions d'élus, qui leur semblent contraires aux valeurs qu'ils souhaitent voir promouvoir dans leur environnement.

Et c'est ce qui se passe à Magog actuellement au sujet de l'îlot Tourigny. Personne n'est contre le développement économique de Magog, au contraire. Mais démolir une maison faisant partie d'un ensemble patrimonial harmonieux pour construire un édifice en rupture avec son environnement immédiat, est d'une totale incongruité.

D'autant plus qu'il existe plein d'endroits où installer les bureaux des TIC, où elles pourront se développer à la satisfaction de tous. Malgré l'aspect décrépit de la maison Tourigny, il est facile d'imaginer son apparence, une fois rénovée. Ce faisant, cette maison continuera d'être porteuse d'une partie importante de l'histoire de Magog et restera le lieu esthétique que les gens pourront voir en arrivant à Magog, prélude à la beauté architecturale qu'ils découvriront ou redécouvriront dans les rues des alentours.

Certains s'offusquent que des non-Magogois s'intéressent à l'avenir de l'îlot Tourigny. Il ne faut pas oublier que Magog est le chef-lieu de la MRC Memphrémagog et que, pour les milliers de résidents qui habitent dans les zones limitrophes, cette ville est le lieu de la plupart de leurs activités, qu'elles soient d'ordre économique, sportive, culturelle et spirituelle. Personne ne peut vivre en vase clos, l'harmonie et la beauté concernent tout le monde.

Marie Laberge

Orford

Davantage de services de santé

Je suis d'accord avec le principe de super-clinique de santé sur le site de l'ancien centre de distribution de BRP à Sherbrooke si c'est pour amener des médecins et des services supplémentaires à la population.

Cependant, si cela est construit pour déménager des cliniques déjà existantes, je crois que c'est un pensez-y-bien, car investir dans le béton n'amènera pas de nouveaux médecins à ceux qui n'en ont pas!

Jean Leclerc

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer