Entre colère et espoir

ÉDITORIAL / Le versement prochain des indemnités de 114 millions $ aux familles... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) ÉDITORIAL / Le versement prochain des indemnités de 114 millions $ aux familles des 48 victimes de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic leur apportera certes une forme de réconfort.

Mais cela ne hâtera pas nécessairement la guérison de cette communauté meurtrie ni ne lui donnera davantage confiance dans le transport de produits dangereux par train.

Annoncés il y a peu par le fiduciaire américain responsable du fonds de règlement, ces 114 millions $ sont évidemment les bienvenus.

D'autant plus que cette somme résulte d'un règlement somme toute rapide, deux ans et demi après le déraillement du convoi pétrolier de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA), dans un dossier extrêmement complexe impliquant plusieurs entreprises des deux côtés de la frontière.

Le contrôleur Richter Groupe Conseil doit également procéder au cours de l'année à la distribution de 317 millions $ aux victimes de lésions corporelles, de dommages moraux et de dommages matériels et économiques, ainsi qu'aux gouvernements fédéral et provincial et à la Ville de Lac-Mégantic.

Ce que les proches des victimes feront de leur argent ne regarde qu'eux et il faut souhaiter que ces compensations financières adouciront leurs jours, même si cela ne ramènera pas les personnes décédées, ni ne redonnera au centre-ville de Lac-Mégantic son charme de jadis.

La communauté porte encore les cicatrices de cet événement.

Outre le deuil, il peut y avoir l'anxiété, l'incertitude par rapport à l'avenir de leur ville, l'inquiétude devant la reprise du transport de matières dangereuses par train et la perte de confiance envers les politiciens et les autorités, notamment Transports Canada.

C'est un euphémisme de dire que les mesures mises en place par l'ancien gouvernement conservateur après la tragédie, nouvelles normes pour les wagons-citernes « DOT-111 », interdiction des équipes à une personne et règles plus sévères pour les procédures de freinage, n'ont pas rassuré les Méganticois.

De plus, la construction de la voie de contournement tant réclamée par la population n'a pas été l'enjeu-clé que plusieurs espéraient lors de la dernière campagne électorale fédérale.

Alors que la reconstruction du nouveau centre-ville de Lac-Mégantic se poursuit et que la population retrouve peu à peu une vie normale, la question de la sécurité ferroviaire demeure donc entière.

Le nouvel exploitant du chemin de fer, Central Maine & Québec (CMQ), a certes investi 22 millions $ pour réparer son réseau ferroviaire après des années de négligence de la part de l'ancien propriétaire, la MMA. De plus, son président John Giles soutient que la sécurité est sa priorité.

Malheureusement, la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire a souligné à maintes reprises la présence de rails usés, de traverses pourries, de même qu'un ponceau en mauvais état, sans que CMQ et Transports Canada la prennent vraiment au sérieux.

Et cela dans un contexte où CMQ peut techniquement transporter du pétrole depuis le 1er janvier.

Le député conservateur de Mégantic-l'Érable, Luc Berthold, dont le parti a été un champion de la déréglementation de l'industrie du transport par train, doit démontrer qu'il a à coeur la sécurité ferroviaire.

Avec ses collègues fédéraux et provinciaux de la région, il doit réclamer et obtenir une voie de contournement à Lac-Mégantic.

Les indemnités permettront peut-être aux proches des victimes de la tragédie du 6 juillet 2013 de refaire leur vie. Mais le sentiment de paix et la capacité de passer à autre chose ne seront possibles que lorsque la collectivité aura l'assurance que la sécurité ferroviaire sera pleinement rétablie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer