Une vision dépassée

La rue Frontenac n'a pas besoin d'être aussi... (Archives La Tribune)

Agrandir

La rue Frontenac n'a pas besoin d'être aussi large qu'avant. Aujourd'hui, les pistes cyclables sont aussi importantes que les rues, sinon primordiales.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

M. Jean-Guy Cloutier, maire de Lac-Mégantic
Conseillers municipaux,
Je veux manifester ma déception et mon indignation à la suite à votre décision (...) d'enlever les pistes cyclables sur la rue Frontenac pour les remplacer par des espaces de stationnement.

Une vision des années 60, une vision complètement dépassée, à une époque où plusieurs villes dans le monde sortent les autos de leur centre-ville!

Compte tenu de la voie de contournement et de la promenade Papineau, la rue Frontenac n'a pas besoin d'être aussi large qu'avant. Aujourd'hui, les pistes cyclables sont aussi importantes que les rues, sinon primordiales.

Le vélo est un véhicule de transport écologique (...) et il sera de plus en plus utilisé, surtout si les infrastructures sont là. C'est la voie de l'avenir.

J'ai assisté à tous les ateliers « Réinventer la ville » et un consensus en est ressorti à l'effet de reconstruire un centre-ville vert, fleuri, habité, accueillant, moderne pour les piétons et les cyclistes, un centre-ville complètement différent et jamais il n'a été question que l'automobile devienne « la reine » de notre futur centre-ville.

(...)

Enlever les pistes cyclables sur la rue Frontenac vient avec des conséquences. Cela augmentera les risques d'accident puisque les vélos y circuleront toujours.

J'ai rêvé la rue Frontenac... Je l'avais au bout des doigts et d'un claquement de doigts, on vient la détruire une seconde fois!

Madeleine Roy

Lac-Mégantic

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer