Corriger les fausses perceptions sur l'islam

Il y a beaucoup d'articles dans les journaux qui parlent de radicalisme... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a beaucoup d'articles dans les journaux qui parlent de radicalisme religieux. Cependant, personne n'a pu présenter une définition claire et correcte de ce concept. Au Québec, nous devons travailler intelligemment pour combattre ce virus qui n'arrête pas de tuer des gens innocents.

Voici ce que je pense que le Québec devrait faire:

1 - Seuls les gens qui parlent et comprennent la langue arabe et qui possèdent de très bonnes connaissances sur l'islam peuvent différencier entre les discours et les pratiques qui sont radicales et ce qui ne l'est pas. 2 - Le Maroc a signé avec la France une entente par laquelle le gouvernement marocain serait disposé à former des imams qui prêchent dans les mosquées en France. Peut-être le gouvernement québécois devrait-il s'inspirer de cette initiative. 3 - Il y a des centaines de mosquées au Québec. Il y a aussi l'Association des imams du Québec qui regroupe tous les imams des mosquées du Québec. Le premier ministre Philippe Couillard devrait faire appel aux membres du bureau exécutif de cette association pour les impliquer dans le plan stratégique de lutte contre le radicalisme. 4 - L'Association des imams du Québec pourrait préparer des petits documentaires qui seraient diffusés sur les grandes chaînes de télévision du Québec. Ces documentaires donneraient la vraie et belle image de l'islam. Une image de paix, de fraternité, d'aide et d'amour, ce qui permettrait de corriger les fausses perceptions sur l'islam, surtout chez les jeunes au Québec.

Hafid Agourram, Sherbrooke

Comment arrêter ce gaspillage?

Je suis entièrement d'accord avec les propos de Jean-Jacques Dubois au sujet du projet de registre des armes à feu du gouvernement du Québec («Inutile et dispendieux», La Tribune, 5 décembre). Ma question: qui a demandé ce nouveau registre? (...). Je ne connais personne qui en a fait la demande! Comment pouvons-nous arrêter ce futur gaspillage?

Guy Blouin, Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer