• La Tribune > 
  • Opinions 
  • > Pour que les personnes oubliées ne le soient pas à nouveau 

Pour que les personnes oubliées ne le soient pas à nouveau

En décembre 2014, le gouvernement du Québec a pris de façon arbitraire la... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

En décembre 2014, le gouvernement du Québec a pris de façon arbitraire la froide décision de ne pas indexer adéquatement les prestations d'aide sociale au 1er janvier 2015. Ceci pour économiser une poignée de dollars et cela malgré une loi de lutte contre la pauvreté adoptée à l'unanimité en décembre 2002. Pourtant, pas de crise ni même d'austérité, selon eux. Du jour au lendemain, 450 000 personnes déjà démunies ont été appauvries davantage!

Avec, dans le lot, tout plein d'enfants et de femmes aux prises avec des difficultés de toutes sortes.

Aucune réaction de nos députés censés nous représenter n'est survenue. Comme s'il n'y avait rien là. La misère? Pas vu! Pas au Canada! Et ce déni de la réalité finit à la longue par choquer les gens quand, en plus, ils voient soudainement des millions de dollars accordés par ce même gouvernement à de grosses compagnies! Ça choque aussi bien des gens de voir cette soudaine poussée d'intérêt « toute spontanée » qu'ils ont eue envers des étrangers dans le trouble ailleurs sur la planète! Et les Syriens ou Raïf Badawi n'ont absolument rien à voir avec cette colère! D'ailleurs, j'en profite pour leur souhaiter la bienvenue et bonne chance! C'est ce gouvernement du Québec qui est inique et fort peu démocratique! Froid et aveugle pour la misère d'ici et plutôt expansif et exagérément visible pour toute autre! Ici on voit presque quotidiennement maintenant des personnes plonger dans les conteneurs à ordures ménagères pour en ressortir avec quelques canettes consignées. Un trésor pour eux. (...).

Et maintenant, que va-t-il se passer le 1er janvier 2016? Faudrait-il commencer à envoyer des photos avec des enfants face contre le sol sur le bord de la rue à tous nos élus pour que ce gouvernement daigne enfin lever les yeux de ses feuilles de statistiques et puisse finalement s'apercevoir que ces colonnes de chiffres n'ont toujours été en fait que des êtres humains? (...).

Claude Létourneau

Sherbrooke

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer