«Réfugiés, non merci» : aberrant!

J'ai été estomaquée de lire l'article de La Tribune du 12 novembre au sujet... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

J'ai été estomaquée de lire l'article de La Tribune du 12 novembre au sujet d'une banderole sur laquelle avait été inscrit « Réfugiés, non merci », suspendue au-dessus d'une autoroute à Québec.

Comment des êtres humains aussi choyés que le sont les Québécois peuvent-ils se montrer à ce point insensibles à la condition d'autres êtres humains? Il suffit de se mettre deux secondes à la place de ces milliers de réfugiés pour mesurer l'ampleur du drame qui les afflige. Combien de Québécois seraient prêts à abandonner leur emploi, leur maison, leurs précieuses possessions matérielles, leur famille, leur mode de vie, leurs coutumes, leur langue, leur pays, pour se lancer dans l'inconnu, souvent au péril de leur vie? Il faut non seulement être désespéré pour le faire, mais également extrêmement courageux! Le sort de ces hommes, femmes, enfants, vieillards, ne devrait-il pas peser plus lourd que notre petit confort quotidien? À mon avis, c'est davantage en faisant preuve de solidarité et d'ouverture qu'on viendra à bout du groupe État islamique, puisque l'Occident deviendra alors moins « haïssable », qu'en refoulant à nos portes des êtres humains à bout d'espoir.

Marie-José Dandenault

Sherbrooke

Compassion pour les Français et les Arabes

J'éprouve de la sympathie pour nos concitoyens arabes qui vivent en ce moment dans la peine et l'inquiétude à la suite des tragédies survenues en France il y a quelques jours. Sans doute redoutent-ils des représailles pour des crimes dont ils ne sont même pas responsables, alors que le monde entier est en émoi et recherche des coupables. Il ne faudrait pas que l'ambiance si sympathique de notre ville soit modifiée. (...).

C'est seulement en manifestant de la compassion pour ces peuples qui souffrent, aussi bien français qu'arabes, que nous pourrons continuer à vivre en paix dans un pays reconnu pour son amabilité et la qualité de son accueil.

Micheline Blanchette

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer