Promesses à tenir

Éditorial / La mise à jour économique du gouvernement Trudeau a de quoi... (Le Droit, Patrick Woodbury)

Agrandir

Le Droit, Patrick Woodbury

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Pierre-Yvon Bégin</p>
Pierre-Yvon Bégin

Collaborateur aux pages Opinions de La Tribune.

La Tribune

(Sherbrooke) Éditorial / La mise à jour économique du gouvernement Trudeau a de quoi surprendre. Le ministre des Finances, Bill Morneau, a révélé vendredi qu'un abîme de 6 milliards $ s'est creusé dans les finances publiques depuis le budget du gouvernement conservateur en avril dernier. Comment expliquer un écart semblable en l'espace d'à peine sept mois?

À la veille d'élections générales, l'administration Harper a sans doute été tentée d'embellir le portrait, histoire de se présenter devant l'électorat sous son plus beau jour. Quand même! Il est pour le moins surprenant, pour ne pas dire choquant, d'apprendre qu'un surplus prévu de 2,4 milliards $ se transforme comme par magie en un déficit de 3 milliards $.

Bien sûr, la baisse du prix du pétrole a entraîné une contraction de l'économie et une diminution des revenus pour l'État. Heureusement, notre devise s'est abaissée comparativement au dollar américain, ce qui favorise la reprise du secteur manufacturier et des exportations. Il reste que l'écart entre les prévisions d'avril dernier et la récente mise à jour économique semble disproportionné.

Les indications fournies par le ministre Morneau doivent être prises au sérieux. Elles proviennent de l'analyse de la situation par les fonctionnaires de son ministère et non d'un calcul politique pour faire mal paraître le gouvernement précédent. Rejeter le blâme sur ses adversaires a trop souvent constitué ces dernières années un prétexte afin de diminuer les attentes des électeurs et renier quelques promesses électorales.

D'ailleurs, les conservateurs n'ont pas tardé à remettre les chiffres en question. Nouvelle critique de l'opposition officielle aux finances, Lisa Raitt soutient qu'ils contredisent ceux du Directeur parlementaire du budget. Celui-ci prévoyait au contraire un second surplus consécutif de 1,2 milliard $, rappelle-t-elle.

Bill Morneau confirme la volonté de son gouvernement de respecter les engagements pris au cours de la dernière campagne. Il est trop tôt, soutient-il, pour déterminer si le prochain déficit sera plus important qu'anticipé. Rappelons que les troupes libérales ont envisagé des déficits d'un peu moins de 10 milliards $ pour les deux premières années de leur mandat. À la lumière des récentes données, il est fort possible que les futurs déficits franchissent allègrement ce cap.  

Les Canadiens de la classe moyenne s'attendent tout de même à des réductions d'impôts et à la création d'emplois par l'injection de plusieurs milliards dans la construction d'infrastructures publiques. C'est l'engagement principal de Justin Trudeau en campagne électorale. Les coûts d'accueil de réfugiés syriens et la dernière mise à jour économique ne doivent pas lui servir de prétexte pour en dévier.

Le document dévoilé vendredi par Bill Morneau confirme d'ailleurs que l'économie a repris du poil de la bête au cours des derniers mois. La récession technique des deux premiers trimestres de 2015 n'aura été que de courte durée. Raison supplémentaire pour le nouveau gouvernement de livrer la marchandise promise.

Mission accomplie

Une fois de plus, les bénévoles de la Fondation du CHUS ont relevé le défi avec brio. La soirée Au coeur de la vie a permis de dépasser l'objectif et d'amasser 6,2 M$. La générosité des Sherbrookois et des Estriens, qui se confirme heureusement année après année, a quelque chose de réconfortant en ces temps troubles. Reste à venir la campagne des paniers de l'espoir de la Fondation Rock-Guertin. Nul doute que la solidarité sera une fois de plus au rendez-vous et qu'on trouvera aussi une façon d'augmenter la capacité de réfrigération chez Moisson Estrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer