Il faut garder notre porte ouverte

Un mouvement profite de la tragédie et de l'horreur qui ont secoué Paris... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Un mouvement profite de la tragédie et de l'horreur qui ont secoué Paris vendredi dernier pour remettre en question le bien-fondé d'accueillir des réfugiés syriens au Canada et au Québec.

Je me sens obligé de crier haut et fort mon désaccord. Ces personnes qui fuient leur pays, qui abandonnent leur foyer et tout ce qu'elles connaissent pour se réfugier dans un ailleurs qui leur est complètement inconnu sont aussi des victimes. Elles ont vu de près l'horreur de l'intransigeance et du fanatisme. ...). Comment une société qui se dit généreuse et ouverte, comme le Québec, peut-elle leur fermer les portes?

Il faut les accueillir, il faut les faire sentir en sécurité et leur permettre de contribuer au développement de notre société. Oui, il faut être prudent. Oui, il faut s'assurer que les personnes qui arrivent n'ont pas d'intentions malveillantes. Mais moralement, nous ne pouvons pas fermer nos portes à des gens qui souffrent parce que, peut-être, il y aurait un ou deux éléments dangereux.

Exigeons que nos dirigeants prennent les moyens pour identifier les indésirables, mais n'insultons pas la mémoire de ceux qui ont souffert de l'intransigeance et l'obscurantisme en utilisant une immense tragédie humaine pour justifier un acte de fermeture et de méfiance.

Michel Saikali

Sherbrooke

À tous mes amis français

À tous mes amis français que j'ai connus lors de mes études en France, ainsi que les Parisiens qui m'ont reçu dans leur demeure et à mes amis français qui demeurent ici à Sherbrooke. C'est avec une grande émotion et profondément choqué que j'ai appris l'attentat sanglant de vendredi soir à Paris par des barbares sans âme. Je n'ai pas de mots assez forts pour exprimer mon indignation, mais soyez certains de ma plus profonde sympathie, de mon soutien moral et de mes prières.

J'espère que vous demeurerez courageux et solidaires sans céder à la peur afin que les actions posées par ces kamikazes n'atteignent pas vos valeurs profondes d'humanité. J'espère aussi que les gouvernements des différents pays alliés élaboreront un plan commun afin de lutter ensemble contre ces terroristes et qu'un comité international de coordination sera créé, ce qui permettrait, selon moi, une lutte plus efficace et mieux ciblée. Avec vous je proclame : Liberté! Égalité! Fraternité!

Marc Bourgault

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer