Barrage «Paré»: d'où vient l'erreur?

Le barrage Drummond... (La Tribune, archives)

Agrandir

Le barrage Drummond

La Tribune, archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Récemment dans La Tribune, sous la plume de Jonathan Custeau, on pouvait lire que le nouveau quartier O'Barrage se trouvait « près du barrage Paré ». Je ne sais si le terme vient du journaliste ou du conseiller municipal qu'il interviewait, mais il n'existe aucun barrage de ce nom à Sherbrooke.

Personnellement, j'ai plusieurs fois entendu parler du barrage Paré dans des conversations avec des citoyennes et citoyens du quartier et entendu ce nom dans des conversations de promeneuse et promeneurs dans le parc du Barrage. Cette méconnaissance du nom du barrage Drummond n'est tout de même pas surprenante.

En effet, ni le barrage ni la centrale Drummond ne sont signalés sur les rues Galt Ouest ou Frédéric-Paré et non plus au parc du Barrage ou sur le sentier piétonnier entre ce parc et le boisé Lucien-Blanchard, boisé dûment officialisé depuis 15 ans à l'ouest du parc Lucien-Blanchard et sans panneau de signalisation non plus.

Définitivement, la Ville ne semble pas si fière de ça de ses équipements hydroélectriques ni de ses attraits récréotouristiques. Et c'est le même problème pour plusieurs dizaines de lieux pourtant dûment désignés et nommés depuis fort longtemps. Les citoyennes et citoyens ne les connaissent pas tout simplement parce qu'il n'y a aucun panneau de signalisation et encore moins de panneaux d'interprétation.

Jean-Marie Dubois

Géographe et professeur émérite

Université de Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer