Changer de cap

Éditorial / La très longue campagne électorale qui se termine lundi a permis... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Maurice Cloutier</p>

(SHERBROOKE) Éditorial / La très longue campagne électorale qui se termine lundi a permis aux Canadiens de savoir ce qu'ils veulent et surtout ce qu'ils ne veulent pas.

Stephen Harper tente d'écrire une nouvelle page de l'histoire moderne du pays en obtenant un quatrième mandat consécutif pour diriger le pays. Le bilan des dernières années sur plusieurs enjeux démontre que les conservateurs ne méritent pas ce quatrième mandat.

Le manque de volonté des conservateurs à l'égard des questions environnementales et les nombreuses tactiques pour masquer leur inaction font en sorte de les discréditer totalement sur ces enjeux.

Pendant qu'ils se présentent comme des champions de l'économie et des questions de sécurité, les conservateurs ont adopté des positions indéfendables, du moins pour le Québec, au chapitre du processus de nomination des juges à la Cour suprême et du registre des armes à feu. Pour plaire à une base militante très conservatrice, M. Harper a fait fi de la demande unanime de l'Assemblée nationale du Québec en faveur de la sauvegarde des données du registre des armes à feu et du transfert de celles-ci au Québec.

Sur l'aide médicale à mourir, une initiative provenant du Québec, les conservateurs sont encore à la traîne et poussés à agir par la plus haute cour. Ce sont aussi les conservateurs qui s'attaquent à plusieurs grandes institutions du pays et qui font tout pour museler les scientifiques.

Pendant les dernières semaines, dans la région de l'Estrie, les conservateurs ont la plupart du temps évité les débats et les interventions sur la place publique, probablement en raison du contrôle exercé par l'entourage du chef sur une campagne nationale aseptisée. La discrétion des candidats conservateurs est choquante, surtout que ce sont eux qui ont choisi de nous plonger dans une campagne d'une longueur inouïe.

Cette longue campagne a cependant favorisé l'émergence du jeune chef libéral, Justin Trudeau, qui a eu l'occasion de retenir l'attention pour son attitude et certains engagements audacieux comme celui de replonger les finances du pays dans le rouge quelques années pour stimuler l'économie, en augmentant les investissements dans les infrastructures.

À certains moments, il a même donné l'impression d'avoir doublé sur la gauche le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, qui cherchait lui à se rapprocher du centre. M. Mulcair a livré une bonne performance, mais il n'a pas réussi à maintenir la position avantageuse qu'il avait en début de campagne. Le NPD a carrément échappé la balle dans le trop long débat sur le niqab. Même si les libéraux avaient une position semblable, basée sur le respect d'une décision de la cour, ils ont été moins affectés par toute cette affaire.

Nous souhaitons clairement un changement de gouvernement. Deux partis nationaux offrent cette possibilité. Le Bloc québécois, malgré une bonne campagne de son chef Gilles Duceppe, ne peut remplir ce mandat. À défaut d'une alliance qui n'est jamais venue entre les libéraux et les néo-démocrates, il faut faire un choix entre ces deux formations. Or, les libéraux et Justin Trudeau ont mené une campagne efficace, ce qui leur a permis de gagner en crédibilité semaine après semaine.

Justin Trudeau projette également l'image d'un politicien différent qui ose afficher ses couleurs et ses principes sur certains enjeux de société. Il a aussi la capacité de redorer l'image du Canada sur la scène internationale.

Enfin, faut-il le rappeler, il est de tradition pour la direction d'un journal comme le nôtre, qui publie quotidiennement des textes d'opinion et d'analyse, d'émettre son point de vue au terme d'une campagne électorale. Bien sûr, les membres de la salle d'information font leur travail de façon totalement indépendante et cette position n'engage que la direction du journal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer