Le truc du chapeau de Pierre Moreau

Le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau... (Le Soleil, Patrice laroche)

Agrandir

Le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau

Le Soleil, Patrice laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y a pas eu une seule question à l'Assemblée nationale en deux jours sur le pacte fiscal conclu mardi, entre le gouvernement et les municipalités. C'était pourtant la grosse nouvelle de la journée, et un événement décrié par les syndicats qui s'opposent aux pouvoirs de décret consentis aux villes dans leurs négociations avec leurs employés.

Le silence des partis d'opposition illustre l'ampleur du succès obtenu par le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau. Un succès qui s'ajoute aux autres dossiers qu'il a pilotés avec habileté, notamment la prise en charge du ministère des Transports sous Jean Charest, en septembre 2011, en plein coeur du scandale qui a mené à la création de la commission Charbonneau. Nommé aux Affaires municipales en 2014, Moreau a également mené à bon port le controversé projet de loi 3 sur les régimes de pension des employés municipaux.

Personne n'aurait osé lui prédire un tel succès en février dernier, lorsqu'il a perdu son calme et déclaré que « c'était prendre les gens pour des crétins » que de faire porter au gouvernement l'odieux des hausses de taxes à Longueuil et à Laval. Il menaçait alors de couper les subventions à ces villes et de remettre l'argent à leurs contribuables. On l'a accusé de chantage. Même la présidente de l'UMQ, Suzanne Roy, a dénoncé son ingérence et déclaré qu'il avait « gravement bafoué » la démocratie municipale. Et voilà qu'il vient de gagner les applaudissements des municipalités avec un nouveau pacte fiscal qui les a forcées à prendre le risque d'un appauvrissement à court terme, en retour de gains à long terme.

Moreau a profité de l'appui de Philippe Couillard et du tandem Coderre-Labeaume dans ce dossier, mais il lui a fallu convaincre. D'abord au sein du conseil des ministres, parce que le pacte fiscal touche une dizaine de ministères qui devront s'ajuster aux nouveaux pouvoirs et aux responsabilités accrues des municipalités. Et ensuite parce qu'il lui a fallu persuader les maires. Vendredi dernier, il a passé deux heures à présenter son projet, et à répondre aux questions des membres de la Fédération québécoise des municipalités. Ils l'ont appuyé dans une proportion de 75 %. L'Union des municipalités du Québec lui a donné un appui de 80 %. Jamais il n'aurait prédit de tels résultats si on lui avait posé la question à la fin de l'été.

Il reste beaucoup de ficelles à attacher dans ce dossier. Il faudra notamment faire adopter un projet de loi touchant les pouvoirs des municipalités dans les négociations avec leurs employés. Le gouvernement va bouger rapidement dans ce dossier. Et c'est là que l'opposition va protester.

Il sera intéressant de voir quel avenir Philippe Couillard va réserver à ce ministre qui a été son principal rival pendant la course à la direction du Parti libéral, mais en qui il a mis sa confiance dans le dossier municipal. Les relations entre les deux hommes me rappellent celles qu'ont entretenues Brian Mulroney et Joe Clark pendant leurs années de pouvoir. Ils s'étaient livrés une bataille impitoyable pendant la course à la direction de 1983. Mais une fois au pouvoir, Clark est devenu l'un des grands ministres des Affaires étrangères du Canada aux cotés de Mulroney. C'était les années Gorbatchev, Thatcher, Mitterand, Bush, Kohl, Mandela... De grandes années, pendant lesquelles les deux hommes ont su mettre leurs vieilles rancunes de coté au profit d'une meilleure efficacité. Couillard et Moreau ont-ils appris à s'apprécier davantage depuis qu'ils sont au pouvoir? Ce serait bien. Parce que les chicanes internes comme celles qui ont marqué les relations entre Jean Chrétien et Paul Martin, ça ne mène nulle part et ça laisse des cicatrices douloureuses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer