Atteindre le sommet de ses limites

En novembre dernier, je me suis engagée dans un projet qui allait changer ma... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

En novembre dernier, je me suis engagée dans un projet qui allait changer ma vie. Effectivement, j'ai eu moins de 24 h avant la date limite pour faire le choix de m'inscrire dans une campagne de financement en vue de monter le mont Kilimandjaro, en Tanzanie, afin d'amasser des fonds qui serviront à implanter une «Maison des jeunes» nommée Le Passage, à Jérémie, en Haïti.

Pour ce projet, chaque marcheur devait amasser 5400 $ pour payer le voyage en plus de 3000 $ pour la maison des jeunes avant le départ, le 1er août 2015.

Personnellement, je m'étais lancé le défi d'accumuler le montant du don pour la fondation et de payer moi-même, de ma poche, l'entièreté du 5400 $ puisque je voulais m'assurer que chaque don que les gens feraient irait à 100 % pour la fondation. Toutefois, bien que mon objectif soit de 3000 $ et que je réfléchissais constamment à divers moyens d'amasser ce montant, ma campagne de financement s'est très mal déroulée. Pour plusieurs raisons qui m'ont énormément désillusionnée, il me restait toujours 1600 $ à amasser le 7 juillet.

J'étais alors devant une impasse : ou bien je renonçais au voyage qui m'avait déjà coûté plusieurs milliers de dollars ou bien je devais payer la différence avec ma carte de crédit (déjà pleine) pour compléter le don. J'ai alors fait le choix d'essayer, avec le peu de courage qu'il me restait, un moyen de dernier recours : le porte-à-porte.

Je tiens donc à remercier les citoyen(ne)s de Sherbrooke qui m'ont miraculeusement permis, le 11 août dernier, d'arriver la tête tranquille au sommet du Kilimandjaro, car oui j'y suis arrivée!

J'ai pleuré de joie en haut à force de penser à vous puisque de vous, chers inconnus, j'ai reçu plus de soutien et d'affection que de bien des membres de mon entourage.

Je vous remercie donc du plus profond de mon coeur d'avoir été si généreux, car je sais que l'acte le plus sublime est de placer un autre avant soi et on l'a tous fait collectivement en donnant à cette cause.

Je suis privilégiée de vous avoir eu sur mon chemin et je vous souhaite à tous de réaliser vous aussi vos rêves les plus fous!

Mélanie Lemay

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer