Une obligation morale de consulter les paroissiens

Donald Thompson... (Archives La Tribune)

Agrandir

Donald Thompson

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Tribune

M. Donald Thompson, curé de la paroisse St-Patrice de Magog,
Membres de la fabrique de la paroisse St-Patrice,
Mgr Luc Cyr, archevêque du diocèse de Sherbrooke

Avec grande consternation, nous avons été informés par une banale pancarte de courtage immobilier qu'une partie importante de notre patrimoine de la fabrique St-Patrice, le presbytère, est mise en vente. Les paroissiens méritent vraiment mieux légalement, moralement et au sens ecclésiastique, à titre de membres d'une communauté née en 1886. Nous vous demandons donc de convoquer de façon démocratique et dans les plus brefs délais une assemblée des paroissiens, conformément aux articles 50 et 51 de la Loi et des règlements de la fabrique. Nous exigeons qu'un avis public soit aussi publié dans des journaux avec un délai raisonnable (...), avec comme ordre du jour le projet de vente du site du presbytère et les alternatives, dont un moratoire. La fabrique a une succession perpétuelle en vertu de l'article 13 de la Loi sur les fabriques. Elle détient et administre les biens aux fins de l'exercice de la religion catholique romaine dans la paroisse. Elle est reliée à l'évêque dans ses actes juridiques d'importance (...). Ce dernier, la fabrique et ses membres avaient tous le devoir de renseigner les paroissiens avant de tout concocter à leur insu. Ils ont le devoir de s'adjoindre les paroissiens dans les décisions majeures, d'autant plus que la paroisse rappelle sur son site internet qu'en septembre 1886 les fidèles avaient été exhortés par l'évêque à payer l'emprunt de la dette de construction de la première église. Traditionnellement, les paroissiens ont toujours été consultés. Avant de vous engager dans la vente d'actifs aussi importants, vous aviez l'obligation morale de le faire, vous ne pouviez ignorer les propriétaires. ...). Avant et pendant cette assemblée des paroissiens, des documents devront être rendus disponibles pour lecture au siège de la fabrique. Les documents pourront être l'objet de questions de la part de l'assistance, lors de l'assemblée, et les membres de la fabrique devront fournir les réponses de sorte que les paroissiens puissent prendre une décision éclairée. ...). Nous vous incitons ardemment à suspendre le contrat de courtage et à toute analyse de proposition, s'il y en a, sous peine de responsabilités personnelles des membres de la fabrique.

François Théroux

Magog

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer