Merci Monsieur Parizeau

Depuis le référendum de 1995, on n'a entendu personne mentionner l'appel au... (Photo la Presse)

Agrandir

Photo la Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Tribune

Depuis le référendum de 1995, on n'a entendu personne mentionner l'appel au rejet ethnique exprimé dans l'affiche du camp du NON; il s'agit pourtant du drapeau français affublé d'un NON. Quel message évident voyait-on dans cette affiche, sinon le rejet du fait français au Québec?

Lorsque Jacques Parizeau a mentionné les «votes ethniques», il fut vilipendé par tous les bien-pensants de ce monde. Mais ce n'est pas lui qu'on doit accuser de racisme.

En ces jours de deuil, je tiens à rappeler ces simples faits.

Colette Provost

Eastman

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer