Les services en pharmacie sont menacés

La Loi 28 adoptée sous bâillon va entraîner une sérieuse réduction des... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

La Loi 28 adoptée sous bâillon va entraîner une sérieuse réduction des honoraires versés aux pharmaciens. En entrevue hier dans La Tribune, mon collègue Éric Gamache a très bien expliqué les conséquences de cette réduction sur les services pharmaceutiques auxquels la population aura accès.

Il n'y a pas si longtemps, la Loi 41 laissait entrevoir aux pharmaciens la possibilité d'accomplir de nouveaux actes pour améliorer les services de première ligne aux patients, qui souffrent déjà d'un cruel manque d'accès à un médecin, qui doivent attendre des heures à la salle d'urgence ou aux sans rendez-vous. Mais pour offrir ces service, nous avons besoin d'un nombre suffisant de pharmaciens et de personnel technique en poste. Si nous devons réduire nos heures d'ouverture et notre personnel, il nous sera difficile de répondre aux besoins légitimes de notre clientèle.

Lundi prochain en avant-midi, beaucoup de pharmaciens salariés de la région et de personnel technique (dont les emplois sont aussi en jeu) seront devant leurs pharmacies, en «grève symbolique». Nous souhaitons que nos patients sachent ce qui est en jeu. C'est leur santé. C'est leur accès à des professionnels compétents et dévoués.

Lundi prochain, je serai devant ma pharmacie au Carrefour de l'Estrie. Je suis pharmacienne depuis plus de 30 ans. Il me reste quelques années derrière mon comptoir, puis je céderai la place à mes jeunes collègues avec qui j'ai le plaisir de travailler déjà.

Si je m'implique aujourd'hui, c'est pour eux. Pour que nos patients aient la chance de profiter de leurs connaissances, de leur enthousiasme et de leur désir de les aider à prendre en charge leur santé, optimiser leur thérapie médicamenteuse et faire équipe avec leur médecin traitant.

Je suis donc bien entourée avec cette belle relève, qui a tous les outils en main pour assurer les meilleurs soins à notre précieuse clientèle.

Alors lundi matin je serai avec fierté devant la pharmacie pour eux! Et pour moi aussi parce qu'un jour j'aurai peut-être besoin de leur expertise en tant que patiente. Ça me sécurisera de savoir qu'ils sont là!

Venez me voir, allez voir votre pharmacien de famille, demandez-nous de vous expliquer ce qu'on fait au quotidien pour votre santé et celle de vos proches. Venez nous appuyer pour que nous puissions continuer à être là pour vous.

Janie Hamel

Sherbrooke

Partager

À lire aussi

  • Loi 28: les pharmaciens manifestent

    Sherbrooke

    Loi 28: les pharmaciens manifestent

    Plusieurs pharmaciens salariés et employés des pharmacies de la région ont manifesté lundi matin pour protester contre la loi 28.  Comme promis,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer