• La Tribune > 
  • Opinions 
  • > Une protection incendie qui sera inadéquate au lac Lovering 

Une protection incendie qui sera inadéquate au lac Lovering

Je suis un citoyen et un contribuable de la Ville de Magog dans le secteur du... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Tribune

Je suis un citoyen et un contribuable de la Ville de Magog dans le secteur du lac Lovering. Nous avons trois casernes de pompiers à Magog, mais, à la fin de février dernier, nous avons reçu une lettre nous informant que la caserne numéro 3 allait fermer en octobre prochain.

Je crois que la fermeture de cette caserne de pompiers est une grave injustice envers les résidants de ce secteur. (...)

Le chef des pompiers a déclaré que les sapeurs peuvent se rendre dans ce secteur en moins de 15 minutes, neuf fois sur dix. Or, sur la route la plus rapide pour nous rejoindre il y a un pont et une voie ferrée (...). Qu'arrivera-t-il lorsqu'un train passera et bloquera la route?

Aussi, durant la saison estivale, lorsque les routes débordent de touristes, le temps de réponse ne sera plus de 15 minutes. En cas d'incendie, cela pourrait coûter la vie d'un ou de plusieurs personnes, en plus de causer la perte de biens.

À l'heure actuelle, les casernes de pompier 1 et 2 sont à 3,7 km l'une de l'autre. La caserne numéro 3 est à 8,7 km de l'intersection des rues Principale et Merry. En cas d'urgence, la route empruntée par les pompiers évite le centre-ville de Magog et la voie ferrée.

Ne serait-il pas plus logique de fermer la caserne numéro 2 et de laisser la caserne numéro 3 opérationnelle pour desservir le secteur du lac Lovering?

La Ville de Magog va épargner 70 000 $ par année avec la fermeture de la caserne, mais cela entraînera des dépenses de centaines de milliers de dollars en primes d'assurances supplémentaires pour les citoyens. Ma prime d'assurance va augmenter de 450 $ par année.

J'espère que le maire et les conseillers municipaux vont revoir leurs plans et nous donner la même protection que les autres citoyens de Magog.

James Sutton

Magog

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer