• La Tribune > 
  • Opinions 
  • > Protégeons un lieu de contemplation unique et accessible 

Protégeons un lieu de contemplation unique et accessible

Les AmiEs du bois des Deux-Ruisseaux travaillent depuis 2008 à la sauvegarde... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Les AmiEs du bois des Deux-Ruisseaux travaillent depuis 2008 à la sauvegarde d'une magnifique forêt à Sherbrooke. Depuis le tout début de nos démarches, nous avions mis en garde la Ville de ne pas modifier le périmètre urbain pour inclure un terrain adjacent que le promoteur, Raymond Élias, venait d'acquérir sans assurer, au préalable, la protection d'une partie tout à fait unique de ce terrain, le joyau du bois des Deux-Ruisseaux.

Cette partie de la forêt permet d'accéder au bois des Deux-Ruisseaux par une entrée majestueuse qui offre une vue magnifique sur le ruisseau Dodds. On y retrouve une partie du splendide sentier en boucle qui longe les 2 rives du ruisseau et qui, à cet endroit, le surplombe dans un paysage extrêmement enchanteur, donnant à cet espace un aspect féérique. C'est la magie de cet endroit unique qui est menacée par la présence de quelques terrains (entre 4 et 5 selon le plan de lotissement qui sera approuvé).

Ce lieu tout à fait exceptionnel et facilement accessible se retrouve à moins d'une minute de marche du bout de la rue de l'Irlande et le sentier pour s'y rendre ne présente aucune dénivellation. Cet endroit unique est donc déjà accessible aux familles avec jeunes enfants et aux personnes à mobilité moyenne et il pourrait même le devenir un jour pour les gens en fauteuil roulant et les personnes très âgées.

Ce coin de forêt magnifique avec une vue extraordinaire surplombant un ruisseau dans un paysage enchanteur n'aurait pas dû, en novembre 2014, être intégré au périmètre urbain du nouveau schéma d'aménagement.

Si la Ville de Sherbrooke n'est pas en mesure de garantir la protection de ce lieu unique, elle aurait dû être attentive à nos recommandations et elle n'aurait pas dû accepter un changement de zonage.

La Ville de Sherbrooke se doit de protéger cet héritage pour les citoyens d'aujourd'hui et de demain.

Nous vous invitons à visiter notre page Facebook Les AmiEs du bois des Deux-Ruisseaux pour connaître notre démarche et consulter tous les documents que nous avons déposés.

Marc-André Paquette

Les AmiEs du bois des Deux-Ruisseaux

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer