Le dernier appel de 14 pompiers

Le 4 février 2015 a marqué la fin d'un mandat qui aura duré presque 100 ans,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Tribune

Le 4 février 2015 a marqué la fin d'un mandat qui aura duré presque 100 ans, puisque les pompiers à temps partiel de la caserne de Brompton (numéro 8) vont bien «involontairement» remettre leurs équipements de combat.

Ce sont 14 personnes qui sont mises à pied et qui en moyenne cumulent plus de 10 années d'ancienneté aux incendies. Pourtant, ces pompiers connaissent tous les risques présents sur le territoire, les points d'eau dans le secteur rural et, surtout, connaissent, presque par leurs noms, les gens chez qui ils interviennent.

Combien d'heures, de jour comme de nuit, avons-nous laissé nos familles pour aller porter secours à nos voisins, citoyens et amis? Combien de soupers de famille, de nuits de Noël ou de jours de l'An avons-nous passés à porter assistance à des gens qui avait besoin de nous? La vie d'un pompier à temps partiel demande de la volonté, du dévouement et l'oblige, lui et sa famille, à certaines contraintes. Contraintes qui ne peuvent se compenser par un maigre salaire. Le revenu moyen d'un pompier à temps partiel à Brompton est d'environ 5000 $ par année. Le budget annuel des opérations était inférieur à 150 000 $, mais évidemment, il est possible de tout faire valoir par des chiffres.

Comment nos élus pourront-ils justifier la construction d'une caserne de 4 millions en plus de soustraire le service de 14 pompiers en place sur le territoire et être toujours aussi efficaces? Nous avons toujours souhaité être meilleurs et offrir plus de service aux citoyens, mais nous avons toujours été freinés. Nous étions 22 pompiers en 1991 et 14 en 2015.

C'est avec beaucoup d'émotion, mais avec le sentiment d'avoir accompli le travail qui nous avait été confié, que nous allons remettre nos téléavertisseurs.

À nos collègues permanents, nous regrettons de ne pas avoir eu la chance de travailler davantage avec vous. Nos relations et nos méthodes de travail n'auraient plus en être que davantage harmonieuses. À chacun d'entre vous messieurs, soyez prudents et merci pour votre dévouement.

Voici la liste des pompiers qui ont terminé mercredi dernier : les lieutenants Pascal Marois, Danny Allaire, Renald Coté et Serge Michaud. Les pompiers Luc Vaillancourt, Gilles Lapointe, Sylvain Bouchard, Gaston Boucher, Alain Cartier, Stéphane Trempe, François Jacques, Felix Gagné, Yvon Champagne et Mario Dostie.

Lieutenant Pascal Marois

Arrondissement de Brompton

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer