Pour une politique de l'immigration adaptée

Mohammed Kounna... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Mohammed Kounna

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

La radicalisation des jeunes, souvent désoeuvrés, doit interpeler la société. Le remède, selon M. Mohammed Kounna, président de l'Association culturelle islamique de l'Estrie (4500 musulmans), serait de fédérer les mosquées afin, dit-il, « que les jeunes entendent tous les mêmes prêches partout ».

Mouler tous les cerveaux sur le même modèle risquerait plutôt d'être un outil pour les islamistes radicaux. Si la mosquée est salvatrice, pourquoi les femmes n'y sont, au mieux, que tolérées et, au pire, comme ce fut le cas à la Grande Mosquée de Paris en novembre 2013, refoulées avec violence?

L'Islampolitisé promeut des valeurs fondées sur la ségrégation des sexes, le dénigrement de la femme démonisée, dans le but d'éradiquer chez le mâle toute trace des valeurs affectives transmises naturellement par la femme à l'enfant.L'agent 007 n'a pas d'états d'âme.

Il tue.

Les personnes qui fuient leur pays perdent tous leurs repères. S'intégrer dans le pays d'accueil, alors que leurs racines sont enfouies ailleurs, est une épreuve. Parce que la dignité humaine ne supporte pas l'aumône des aides, les gouvernements doivent rationaliser leurs critères de sélection des immigrants en fonction de la capacité du marché du travail à les absorber.

Janine Boynard

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer