Le respect des compétences

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Dans une lettre ouverte parue dans La Tribune, le 8 janvier (« Le silence du député Rousseau »), vous déplorez qu'à titre de député fédéral de Compton-Stanstead, je n'aie pas pris position face à la réorganisation des ressources et services du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) du Haut-St-François. Vous reconnaissez qu'il ne s'agit pas d'un dossier relevant du gouvernement fédéral, mais vous ne semblez pas comprendre que le rôle d'un député au fédéral n'est pas d'intervenir dans tous les débats qui relèvent des autorités locales, régionales ou provinciales.

Le CSSS est régi par un conseil d'administration représentatif dont le mandat est d'assurer les meilleurs services possible dans un cadre budgétaire défini. Ce CA doit maintenir la priorité sur les intérêts de l'ensemble de la population. Dans ce dossier, un processus formel transparent a bien été respecté : le projet a été longuement étudié par les membres du CA, plusieurs rencontres ont été organisées avec les intervenants concernés et avec la population. Il faut respecter la représentativité et l'autorité du CA du CSSS. Il n'est pas opportun pour un député au parlement du Canada d'intervenir dans un processus démocratique bien établi, que ce soit au niveau municipal ou régional.

Notre préoccupation commune reste la quantité des ressources et la qualité des services. Vous mentionnez la fermeture de 17 lits, alors que la région conservera les mêmes ressources. Si les places à Weedon étaient insuffisantes, le CA en aurait tenu compte. Je comprends que pour la population de Weedon, le déplacement de quelques places en CHSLD peut paraître une perte de ressources qui aura des conséquences négatives, mais cette impression ne résiste pas à l'analyse. Je vous invite à mieux considérer les suites de cette vaste réorganisation.

Je tiens à mentionner qu'au niveau fédéral, le gouvernement conservateur a annoncé une baisse très importante des transferts aux provinces pour la santé. Le NPD a inscrit dans son programme le rétablissement de ses transferts, pour un montant global de 36 milliards $. Ça, c'est bien dans le mandat et les prérogatives des députés fédéraux et le chef Thomas Mulcair en parle régulièrement.

Jean Rousseau

Député fédéral de Compton-Stanstead

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer