«Allez! Osez! Ne lâchez pas!»

Karine Vallières... (Archives La Tribune)

Agrandir

Karine Vallières

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Tribune

J'ai le plaisir de continuellement aller à la rencontre de nombreux groupes et individus qui me parlent de leurs besoins, de leurs rêves et de ce qu'ils souhaitent comme société. Que ce soit dans les MRC du Val-Saint-François, des Sources ou dans Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville, que je représente fièrement, plusieurs me disent : «Allez! Osez! Ne lâchez pas!» Ils veulent un gouvernement qui a du courage et qui persévère dans l'atteinte de ses objectifs. D'autres me disent que le changement ne doit pas se faire au prix du modèle de société dans lequel nous évoluons depuis plusieurs années.

Au Québec, nous croyons tous, à divers degrés, à l'importance de l'égalité des chances, aux investissements judicieux, à la liberté de choix, à l'aide aux plus démunis et à la prospérité économique. J'y crois aussi. Et je veux ce qu'il y a de mieux pour notre société.

Mais les choses doivent désormais être faites différemment, et cela nous demande à tous de nous élever au-dessus du statu quo, de nous améliorer, d'optimiser, de restructurer et de simplifier. Non, ce ne sera pas toujours facile, mais il faut avoir le courage de le faire parce que le modèle actuel, malgré qu'il a été bénéfique, n'est plus viable. Si rien n'est fait, le déficit budgétaire du Québec dépassera les 5 milliards de dollars en 2014-2015 et serait de plus de 7 milliards de dollars en 2015-2016. Cela ne se produira pas. Pour nous donner les moyens d'investir dans les secteurs qui nous tiennent à coeur, réduire le fardeau fiscal et notre dette, il faut augmenter nos revenus et réduire nos dépenses.

Tout ce que vous lisez et entendez crée des inquiétudes. Vous m'avez réitéré votre confiance, et sachez, dans cette ère de changements, que j'utilise tous les moyens et toutes les tribunes pour vous représenter à la hauteur de vos attentes. C'est certes exigeant, mais motivant quand je m'attarde à la destination : le pouvoir de faire des choix, ensemble, à la lumière de ce large exercice.

Je nous invite tous aujourd'hui à ne pas gérer notre quotidien sur des spéculations, mais à bâtir sur des faits, sur du concret, sur de réelles propositions visant à changer les choses, toujours dans le but de préserver ce qui compte le plus pour nous. Ensuite, soyons ouverts d'esprit et demandons-nous, ensemble, comment en tirer le maximum et le meilleur pour notre communauté. Soyons positifs et proactifs, démarquons-nous, transformons le défi devant nous en une magnifique opportunité.

Je n'aime pas entendre dire qu'au Québec, tout le monde est pour le changement, en autant que ce changement ne touche personne. En ce sens, c'est à mon tour de vous dire : «Allez! Osez! Ne lâchez pas!» Socrate disait d'ailleurs sagement que «Le secret du changement, c'est de concentrer toute son énergie non pas à lutter contre le passé, mais à construire l'avenir».

Karine Vallières

Députée de Richmond

Whip adjointe du gouvernement

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer