Merci au maire Sévigny et à tous les élus

Bernard Sévigny... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Bernard Sévigny

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Je tiens à tous vous remercier pour le joli cadeau de Noël que vous nous avez préparé, à nous, citoyens de Sherbrooke, avec la dernière hausse des taxes municipales. Il fallait bien s'y attendre, hein? Avant les élections, le maire Bernard Sévigny avait déclaré que « pour les taxes, nous verrons selon la capacité de payer des citoyens ». Mais qui peut décider de notre capacité de payer? Nos élus? Allons donc!

Dès les élections terminées, nos élus ont commencé à dire un peu partout que les taxes allaient augmenter passablement. Et, en ce 16 décembre, via les médias, ils nous avisent qu'un remboursement de la TVQ sur les dépenses municipales a été remplacé par un crédit sur les intrants et qu'ils recevront donc moins d'argent, de sorte qu'ils doivent augmenter les taxes. Voilà, la table est mise pour Noël! Et, tant qu'à y être, pourquoi ne pas ajouter une bonne augmentation des tarifs d'électricité?

Alors, dès que notre gouvernement municipal perd un peu de revenus de Québec ou d'Ottawa, que fait-il? Il se retourne vers les contribuables et les contribuables, eux, où peuvent-ils aller se renflouer et combler les trous dans leur budget? Nulle part! Automatiquement, il faudra encore se serrer la ceinture. Moi, j'adorerais voir une liste des efforts que nos élus font pour serrer la ceinture du gouvernement municipal, mais sans couper dans les services.

Vont-ils manger moins souvent au resto et choisissent-ils des restos moins coûteux? Font-ils attention à leurs comptes de dépenses? Font-ils de leur mieux pour économiser dans les équipements de bureau, les achats, etc.?

Il ne faut pas se demander pourquoi les gens achètent moins de maisons : ils ne peuvent plus assumer toutes les dépenses que cela ajoute à leur budget. Et les personnes retraitées qui ont une augmentation annuelle de leurs revenus de 12 $ ou 15 $ (vous avez bien lu), que doivent-elles faire pour garder leur maison? Se serrer la ceinture, contrairement aux élus qui dépensent aveuglément nos sous. Même si on n'a pas les moyens à la Ville de Sherbrooke pour toutes ces infrastructures, ces activités et ces investissements, on dépense quand même.

Par exemple, en quoi la Ville avait-elle besoin d'aménager une patinoire réfrigérée au Lac des Nations? Il y a de nombreuses patinoires extérieures à Sherbrooke. Celle-là est plus sophistiquée, j'en conviens, mais si on n'en avait tout simplement pas les moyens (NDLR : une partie du financement provenait de la compagnie Molson Coors)? Et la grande roue, et le plus gros arbre de Noël illuminé? Tout cela est très beau, mais en avons-nous vraiment les moyens?

C'est la question que chaque ménage doit se poser avant de dépenser. J'ai souvent entendu dire que les élus devraient gérer notre argent en bons pères de famille. Mais le font-ils?

Louise Doyon

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer