Un appel au sens moral des commissaires scolaires

J'appuie sans réserve le comité de parents des élèves de l'école Champlain qui... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partager

La Tribune

J'appuie sans réserve le comité de parents des élèves de l'école Champlain qui s'oppose au projet de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) de déménager 117 enfants vers l'école du Boisjoli, dans le secteur de Rock Forest. Voilà une hypothèse déplorable qui s'avérerait un pas de plus vers la déshumanisation du système et dont le résultat ne serait autre que le déracinement d'enfants du niveau primaire de leur milieu de vie naturel. Ce comité de parents a présenté à la CSRS un mémoire d'une qualité remarquable étayé sur des arguments solides de nature à inciter les responsables à une réflexion en profondeur.

À la lecture dudit document, il est évident que les parents qui l'ont préparé sont à tout le moins aussi avisés que les personnes qui proposent une solution potentiellement désastreuse de nature à miner l'esprit de solidarité d'une communauté tricotée serrée et possiblement à perturber l'équilibre de certains enfants.

On me dit qu'un certain nombre d'enfants d'autres secteurs de la ville fréquentent l'école Champlain pour la qualité supérieure de l'éducation qu'on y prodigue et que cela enlèverait des places aux enfants de notre secteur. N'y aurait-il pas lieu d'analyser cette situation dans un premier temps?

J'invite nos commissaires scolaires à ne pas céder à la « rectitude politique « dans ce Québec en mutation et à la recherche de ses repères en maints domaines. Ne serait-il pas davantage profitable de mettre les structures et le système au service de la personne plutôt que de rendre ce dernier captif d'un système insensible aux valeurs humaines?

La présente se veut simplement un appel au sens moral des gens directement impliqués dans cette décision, soit les commissaires scolaires et les fonctionnaires qui les influenceront dans leur décision. Je m'adresse ici en particulier à Simon Filteau, commissaire de la circonscription numéro un de la CSRS, en sollicitant son appui envers le comité de parents et j'invite ses collègues à l'appuyer dans une solution humaine plutôt que bureaucratique.

Regardez à quel point certaines personnes aînées des résidences Saint-François et Bellevue sont perturbées à l'idée d'un déménagement éventuel à cause de la perte du certificat d'accréditation pour ces résidences, et ne perdez surtout pas de vue que la décision que vous êtes appelés à rendre concerne des enfants de niveau primaire. Et, si vous hésitez toujours, voyez la chronique de Stéphane Laporte dans La Presse du 15 décembre, spécialement ce paragraphe : « Les enfants sont tellement vulnérables. Ils sont complètement dépendants de nous. Ils n'ont aucun pouvoir. «

En cette période des Fêtes où l'on distribue généreusement ses meilleurs voeux de paix, de santé et de bonheur, je vous invite à joindre le geste à la parole et vous en remercie.

Yves O'Bready

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer