Le scandale éolien

Hydro-Québec achètera l'électricité du projet éolien de l'Érable à 11,9... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

La Tribune

Hydro-Québec achètera l'électricité du projet éolien de l'Érable à 11,9 cents/kWh, un tarif qui sera indexé chaque année pendant les 20 années utiles du parc. Avec les coûts d'équilibrage et de transport, c'est 14 cents/kWh qu'il en coûtera à Hydro-Québec. Le coût du projet de La Romaine est estimé à 6,5 cents/kWh par Hydro-Québec mais différents analystes parlent plutôt d'un coût autour de 8,5 cents/kWh. Chose certaine, l'électricité produite à La Romaine sera à perte et cela tant que les surplus d'électricité inonderont les marchés, soit pour les 15 à 20 prochaines années.

Entre janvier et septembre 2012, Hydro-Québec a vendu 23 milliards de kilowattheures sur les marchés voisins, à un prix moyen de4 cents/kWh. L'an dernier, les exportations avaient totalisé 16,6 milliards de kilowattheures à un prix moyen de5,4 cents/kWh. À 4 cents/kWh, c'est plus de30 millions $ de pertes/année que devront assumer les consommateurs québécois sur leur facture d'électricité pour le seul projet éolien de L'Érable. Pour l'ensemble de la filière éolienne, ce sont 373 millions $ de pertes.

De plus, Hydro-Québec perd 200 millions $/année pour tenir fermée la centrale au gaz de Bécancour (pertes à ce jour : 1 milliard $et le contrat se termine en 2023, donc 2 milliards $de pertes supplémentaires anticipées ). Le plus grand parc éolien au pays, Gros-Morne-Ste-Madeleine, qui vient d'être inauguré (141 éoliennes pour 211 mW), ne peut même pas livrer son électricité adéquatement car les lignes d'Hydro-Québec sont engorgées; encore des centaines de millions en pures pertes sans compter les coûteuses infrastructures supplémentaires nécessaires pour acheminer cette énergie inutile.

En vertu d'une entente, Hydro-Québec doit acheter toute l'électricité produite par la centrale de Rio Tinto Alcan associée à cette usine. Depuis le début de l'année, Hydro-Québec a ainsi versé 119 millions $ à Rio Tinto pour de l'électricité dont elle n'avait pas besoin, ce qui a diminué d'autant son bénéfice net. Cette situation risque fort d'être récurrente alors que le prix de l'aluminium, dopé par une production mondiale massive, est constamment à la baisse.

Finalement, Hydro-Québec achète l'énergie produite par les mini-centrales et les usines de biomasse alimentées par les résidus forestiers; des pertes supplémentaires de 94 millions $/année. Malgré ce sombre tableau, Hydro-Québec réussit à dégager un profit pour l'ensemble de ses opérations, mais ce sont les consommateurs qui en font les frais et ce sont autant de centaines de millions en dividendes chaque année dont sera privé le gouvernement.

Pas étonnant que notre facture d'électricité fasse un bond de 20 % à 25 % d'ici 2018! De plus le gouvernement vient d'annoncer le dégel du bloc patrimonial pour aller chercher des revenus supplémentaires, une nouvelle hausse à même notre richesse collective qui servira en partie à compenser les pertes au profit d'intérêts privés dont l'éolien.

Une autre contradiction concerne le projet du gouvernement de couper 2000 postes à Hydro-Québec pour augmenter les dividendes provenant de notre société mère alors qu'au même moment, les promoteurs éoliens exercent des pressions énormes sur le gouvernement pour décréter un nouvel appel d'offres pour acheter encore plus d'énergie éolienne. Quelqu'un n'avait pas les mains sur le volant et a frappé le mur de plein fouet, il est maintenant temps de faire le ménage et de réparer les pots cassés! Ce gouvernement a la responsabilité de mettre fin à ce scandale économique qui secoue le Québec en commençant, à l'instar de plusieurs pays européens, par cesser les perfusions financières à l'éolien qui appauvrissent l'ensemble des Québécois.

Claude Charron

St-Ferdinand

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer