«Le sport est roi et maître»

Louis-Michel Côté... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Louis-Michel Côté

Imacom, Jessica Garneau

Partager

Sur le même thème

(MAGOG) Figure de proue du monde du soccer à Magog, cité en exemple pour sa vision, son sens du développement et sa capacité à travailler en équipe, Louis-Michel Côté est tombé dans la marmite du bénévolat tout jeune. À mi-chemin de la quarantaine, le Magogois à l'imagination fertile adore plus que jamais se retrouver au beau milieu de l'action. L'heure de la retraite n'a pas encore sonné pour Côté.

Celui-ci cumule deux postes de président à longueur d'année. À la tête du Festi-Tour national de Magog depuis 2005, un tournoi de soccer reconnu pour son originalité, Louis-Michel Côté entame aussi un quatrième mandat à la présidence du Club de soccer de Magog. Certains le décrivent comme le principal fournisseur d'oxygène d'une association et d'une manifestation sportive qui récolte les prix d'excellence comme on cueille des pommes à l'automne.

« Ma source d'inspiration, ce sont les bénévoles qui m'entourent. On entend souvent dire que le monde du bénévolat dans le milieu sportif est instable. C'est tout le contraire de ce qu'on vit à Magog au Club de soccer. Les visages ne changent presque jamais au conseil d'administration», confie Louis-Michel Côté qui s'est toujours donné comme mandat de rendre le soccer accessible au plus grand nombre de jeunes possible.

« On ne m'a pas élu pour bâtir un empire financier, précise-t-il. Je suis là pour rendre la pratique du soccer agréable et abordable à tous. »

Toujours à la recherche de la nouveauté qui émerveillera les jeunes adeptes du ballon rond, Louis-Michel Côté se paie la traite au Festi-Tour. « C'est ma drogue. Au Festi-Tour je peux laisser aller mon petit côté entrepreneur et innover », a-t-il ajouté.

De Drummondville à Magog

Rien ne prédestinait Louis-Michel Côté au soccer et encore moins à Magog où il s'est établi il y a 17 ans. « Ayant grandi à Drummondville, je me suis fait connaître dans le baseball, plus particulièrement dans l'arbitrage. C'est là que j'ai côtoyé des bénévoles qui m'ont grandement influencé et qui sont toujours des modèles pour moi. Je parle de Daniel Manseau, Jean-François Houle, Donald Mace et Denise Guay qui étaient animés d'une passion inégalable. »

C'est à l'âge de 16 ans que Louis-Michel Côté a eu son premier contact avec Magog. « J'ai joué avec les Cantonniers midget AAA en 1984-85 sous les ordres de Jacques Grégoire.» Un peu plus de deux décennies plus tard, le voici dans la peau d'un des principaux acteurs de la scène sportive dans la ville qui l'avait adopté une première fois à l'adolescence.

Toujours prêt à redonner en double, Louis-Michel Côté replongera l'été prochain dans ses premières amours: le baseball.

Le gars de soccer qui épaulera le comité local qui aura la mission d'organiser le baseball à Magog dans le cadre des Jeux du Canada. Soccer et baseball pour le même bénévole, une cohabitation que plusieurs trouveront étrange, mais pas le principal intéressé. « Les sports ne doivent pas être en compétition un contre l'autre. Le sport est roi et maître à Magog. L'offre de services aux jeunes et même aux adultes est incroyable compte tenu de la grosseur de la ville. Laissons les jeunes choisir leur discipline et nous les adultes, encadrons-les pour leur permettre de s'épanouir.»

L'expertise de Louis-Michel Côté, on ne saurait s'en passer à Magog.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer